LA FRANCE PITTORESQUE
GRENADE et les communes
du canton (Notes historiques
et renseignements divers sur la ville de)
(par J.-P. Claverie)
Publié le samedi 30 juillet 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

La ville de Grenade-sur-Garonne, « tracée sous la forme d’un damier, au milieu d’une plaine non moins remarquable par sa belle culture que par sa grande fertilité », a gardé aujourd’hui encore le cachet de son authenticité : ses habitants et ses visiteurs voient surtout des témoignages du passé dans son église qui date sans doute de la fondation de l’agglomération (fin du XIIIe siècle) et dans sa halle imposante (XVIe), mais J.-P. Claverie, « de Grenade », dans cet ouvrage d’une grande richesse, leur donne bien d’autres informations.

Composé comme un triptyque (d’abord la ville, ensuite le panorama de la commune et son histoire, enfin les autres communes du canton), son livre montre ce terroir de Haute-Garonne, proche de Toulouse et de Montauban, sous tous ses aspects : l’auteur y relate en effet la fondation de la localité par Eustache de Beaumarchais et Pierre Alfarici, l’abbé du monastère de Grand Selve, en 1291, évoquant aussi les maisons primitives et les fortifications ; puis, il fait le tour complet du terroir et de ses activités au fil des siècles : population, superficie et Grenade intra-muros, monuments et bains, lavoir et abattoir, marchands et artisans, établissements religieux et hôtel-Dieu...

Il retrace aussi les moments cruciaux vécus par tous les habitants de la cité et du canton autrefois, depuis « les Anglais sur les frontières de la province » (1359) jusqu’à la bataille de Toulouse (1814)

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE