LA FRANCE PITTORESQUE
CADOURS et sa région (Notices sur)
(par Bernard Ufferte)
Publié le samedi 30 juillet 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

L’ouvrage consacré à Cadours et à sa région possède la qualité d’être à la fois attrayant dans la forme et substantiel dans le fond : tout se passe comme si l’auteur, nourri pendant ses années d’enfance par les récits de ses grands-parents, reprenant la tradition familiale, nous racontait, avec précision et passion, ce que furent et ce que sont ces lieux. Assis à ses côtés, « autour de la cheminée à l’ample manteau », nous l’écoutons nous parler du Marguestaud, petit affluent de la Garonne bien connu des Cadoursiens, des poteries de Cox, du château de Laréole, des campagnes, aux lignes et aux coloris si sereins, de Cabanac, Brignemont et Gariès. Mais ce conteur, poussé dans le terroir, prise fort peu les légendes ; ce qu’il nous restitue, c’est la réalité de Cadours et de sa région, dans son passé, ses usages et son développement.

D’abord la topographie des communes, les querelles sémantiques sur l’origine du nom de Cadours, les armoiries longtemps ignorées par les Cadoursiens, le patois local (femme/hénno, feu/hoc, fontaine/hount...) et l’époque de l’Ancien Régime : ce sont alors des guerres continuelles du VIIIe au XIe siècle, c’est l’existence d’un château (à Cadours) à la fin du XIIIe siècle, l’appartenance civile de la cité et des communes environnantes au comté de l’Isle-Jourdain jusqu’à la réunion à la Couronne, lors de l’avènement d’Henri IV et la subordination religieuse au diocèse de Lombez, à partir de 1318. Ce panorama historique s’accompagne d’informations sur les autorités judiciaire, financière et forestière...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE