LA FRANCE PITTORESQUE
Vieux comme Hérode
()
Publié le lundi 25 avril 2011, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Très vieux. Vieux comme Hérode s’emploie de préférence pour désigner la longévité d’une chose ; vieux comme Mathusalem, d’une personne
 

Hérode est le nom d’une famille de rois qui régnèrent en Judée pendant plus d’un siècle. Le premier de ces rois est Hérode le Grand né l’an 72 avant J.-C. à Ascalon, et surnommé à cause de cela l’Ascalonite.

Hérode le Grand vu par Théophile Lybaert (1883)
Hérode le Grand vu par Théophile Lybaert (1883)

C’est lui qui, après avoir fait périr sa femme et trois de ses fils, ordonna, lorsqu’il apprit la naissance du Christ, le carnage de tous les enfants de Bethléem qui avaient moins de deux ans. Viennent ensuite Hérode-Antipas, tétrarque qui, à la demande d’Hérodiade, sa femme, fit périr saint Jean-Baptiste ; Hérode-Philippe, tétrarque de la Batanée, de la Trachonite et de la Gaulonite ; puis enfin Hérode-Agrippa I, fils d’Aristobule, et Hérode-Agrippa II, que Claude dépouilla du royaume de Judée.

Hérode l’Ascalonite était souvent appelé, par rapport à ses descendants, le vieil Hérode ; c’est de là qu’est venue l’expression proverbiale : vieux comme Hérode, expression qui se dit plutôt des choses que des personnes.

On dit aussi vieux comme Mathusalem, mais alors ce n’est pas par les mêmes raisons et c’est toujours en parlant des personnes, car on rappelle par cette comparaison l’âge avancé dans lequel mourut ce patriarche.

Né l’an 3317 avant J.-C., il devint père de Lameth à 187 ans, et continua de vivre jusqu’en 2348, l’année même du déluge ; il avait par conséquent 969 ans.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE