LA FRANCE PITTORESQUE
Francs-Taupins
()
Publié le jeudi 15 avril 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

On désigna principalement sous ce nom les aventuriers et les gens de guerre qui prirent part à la Praguerie. Plus tard ce fut le sobriquet que l’on donna aux francs-archers, milice qui ne jouissait pas d’une très grande réputation de bravoure, ainsi que le prouve une vieille chanson dont voici quelques couplets :

Un Franc-Taupin un si bel homme estoit,
Borgne et boiteux pour mieux prendre visée ;
Et si avoit un fourreau sans espee ;
Mais il avoit les mulles au talon.
Deriron, vignette sur vignon.

Un Franc-Taupin un arc de fresne avoit
Tout vermoulu, sa corde renouée ;
Sa flesche estoit de papier empennée,
Deriron, etc.

...

Un Franc-Taupin de Haynaud revenoit ;
Sa chausse estoit au talon deschirée ;
Et si disoit qu’il venoit de l’armée ;
Mais onc n’avoit donné un horion
Deriron, etc.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE