LA FRANCE PITTORESQUE
Foire de Lincoln
()
Publié le mercredi 14 avril 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Au mois de mai 1217, les Français et les barons anglais, partisans du fils de Philippe-Auguste, Louis, que les Anglais avaient appelé en 1215 pour l’opposer à Jean-sans-Terre, occupaient Lincoln et assiégeaient le château qui était au pouvoir des soldats de Henri III, successeur de Jean-sans-Terre. Une armée anglaise vint au secours des assiégés, qui parvinrent à l’introduire dans la ville.

Les Français, surpris, ne purent résister à cette attaque imprévue, et s’enfuirent de Lincoln, qui fut livrée au plus affreux pillage. « Elle fut pillée jusqu’à la dernière pièce de monnaie, dit Matthieu Paris, sans qu’on respectât aucune des églises. On brisa à coups de hache et de maillet tous les coffres et toutes les armoires ; l’église cathédrale elle-même ne put échapper au sort que les autres avaient subi. Le combat, à cause de la richesse du butin, fut appelé, en dérision de Louis et des barons, la foire de Lincoln ». Cette journée, pendant laquelle il ne périt que trois chevaliers, ruina pourtant le parti du prince français.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE