LA FRANCE PITTORESQUE
Seconde Restauration (Bourbons)
()
Publié le vendredi 9 avril 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Points de repère de l’Histoire de France : Seconde Restauration (Bourbons). Précis chronologique abrégé consignant les événements marquants et faits historiques notoires sous la Seconde Restauration (Bourbons). Toutes les dates principales nécessaires à une bonne compréhension de l’Histoire.

1815
Louis XVIII remonte sur le trône, à la suite de la chute de Napoléon.
Juin (25-28) : Emeutes et massacres à Marseille ; (28) Convention de Cholet ; (28) : Paris est mis en état de siège (29) : Napoléon quitte Paris. — Juillet (3) : Convention militaire de Saint-Cloud ; (8) : Deuxième entrée à Paris des troupes étrangères ; (8) : Entrée de Louis XVIII à Paris. — Août (ler) : Licenciement de l’armée (impériale) : (2) Assassinat du maréchal Brune à Avignon ; (17) : Assassinat du général Rame] à Toulouse ; (27) : Siège et reddition de Huningue ; en août, élection de la Chambre introuvable. — Septembre (18) : Siège et reddition de Longwy ; (26) Traité de la Sainte-Alliance entre les empereurs d’Autriche et de Russie et le roi de Prusse signé à Paris. — Octobre (7) : Le maréchal Ney est fusillé ; (13) : Arrivée de Napoléon à Sainte-Hélène. — Novembre (20) : Traité de paix de Paris, entre la France d’une part, et l’Autriche, la Grande-Bretagne, la Prusse et la Russie d’autre part. En 1815, commencement de la Terreur blanche (mouvements populaires monarchistes contre les hommes du régime impérial) qui désolera plusieurs départements, notamment dans le Midi, jusqu’en 1816

1816
Mars (13) : Traité entre la France et les cantons suisses ; (21) : Ordonnance royale substituant aux quatre Classes de l’Institut les quatre Académies : Française, des Inscriptions et Belles-Lettres, des Sciences, des Beaux-Arts. — Mai (8) : Loi abolissant le divorce. — Juillet (2-6) : Naufrage de la frégate La Méduse sur le banc d’Arguin.

1817
Février Lois sur les élections (le 5), la liberté individuelle (le 12), la presse (le 28) ; (28) : Traité de Paris, entre la France et le Portugal.

1818
Mars (10) : Loi sur le recrutement de l’armée. — Septembre (30) : Congrès d’Aix-la-Chapelle.

1819
Mars (7) : Émeute à Nîmes. — Juin (29) : Troubles à l’École de Droit, à Paris. — Juillet (5) : Abolition du droit d’aubaine en France. — Août (25) : Ouverture de l’Exposition des produits de l’industrie.

1820
Janvier (5) : Commencement de la révolution espagnole dirigée contre le gouvernement monarchique. — Février (13) : Assassinat du duc de Berry, — Juin (2-3) : Mouvements insurrectionnels à Paris. — Juillet (7) : Émeute à Palerme. — Août (1er) : Incendie de Bercy ; (28) : Révolution du Portugal. — Septembre (29) : Naissance du duc de Bordeaux (le futur comte de Chambord ou Henri V). — Octobre : Explosion de la poudrière d’Essonne.

1821
Janvier (18) : Congrès de Laybach. — Mars (5) : Troubles à l’École de Droit à Paris ; Acquisition par l’État du domaine de Chambord qui est donné au duc de Bordeaux, lequel prend dès lors le titre de comte de Chambord ; (20) : Mouvements insurrectionnels à Grenoble. — Mai (5) : Mort de Napoléon à Sainte-Hélène ; (12) : Clôture du Congrès de Laybach ; (17) : Ouverture de l’Opéra, rue Le Pelletier.

1822
Septembre (22) : Exécution des quatre sergents de La Rochelle. Quatre militaires du 45e régiment de ligne de la Rochelle sont guillotinés en place de Grève à Paris. Les sergents Bories, Goubin, Pommier et Raoulx sont arrêtés le 19 mars et condamnés à mort le 5 septembre. Ils sont accusés d’appartenir à une organisation politique secrète, la Charbonnerie, complotant contre le régime de Louis XVIII. Cette exécution provoque l’émoi de l’opinion publique, choquée par la sévérité des juges. Les journaux libéraux et les jeunes artistes romantiques dénoncent le sort fait à de simples militants devenus des martyrs.

1823
Mars (23) : Exclusion de la Chambre des députés du député Manuel. — Avril (7) : Entrée en Espagne de l’armée française envoyée pour soutenir le roi Ferdinand VII contre la révolution. — Août (31) : Prise par les Français du fort du Trocadéro près Cadix.

1824
Août (15) : Rétablissement de la censure. — Septembre (16) : Mort de Louis XVIII ; Avènement de Charles X, frère de Louis XVIII, né en 1757. Il a porté jusqu’alors le titre de comte d’Artois. Il a épousé en 1773 Marie-Thérèse de Savoie dont il a eu deux fils, le duc d’Angoulême et le duc de Berry. Il est veuf.

1825
Mars (17) : Émancipation de Saint-Domingue ; (21) : Loi accordant des indemnités aux émigrés. — Mai (1er) : Loi convertissant les rentes 5 p. 100 en 3 p. 100 ; (29) : Sacre de Charles X à Reims. — Juin (6) : Entrée solennelle de Charles X à Paris. — Octobre (8) : Troubles graves à Rouen.
— Décembre (1er) : Mort de l’empereur Alexandre Ier de Russie.

1826
Février (15) : Ouverture du Jubilé. — Avril (30) : Déclaration des évêques de France relative à l’indépendance des rois dans l’ordre temporel. — Mai (18) et octobre (14-17 et 31) : Troubles à Rouen, à Brest et à Lyon (occasionnés par l’arrivée dans ces villes de missionnaires).

1827
Janvier (19) : Pétition de M. de Montlosier adressée à la Chambre des Pairs contre les Jésuites ; (25) : Protestation de l’Académie française en faveur de la liberté de la presse. — Avril (17) : Retrait de la loi dite d’Amour ; (29) : Licencie-ment de la Garde nationale. — Juin (24) : Rétablissement de la censure. — Juillet (6) : Convention signée à Londres entre la France, la Russie et l’Angleterre, relative aux affaires de Grèce. — Octobre (4) : Commencement par la France des hostilités contre le dey d’Alger ; (20) : Bataille de Navarin.

1828
Janvier (4) : Chute du ministère Villèle. — Avril (11) : Établissement des omnibus à Paris. — Août (17) : Départ de l’expédition française de Morée.

1829
Août (8) : Avènement du ministère Polignac.

1830
Février (25) : « Bataille » d’Hemani. — Mars (16) : Adop. lion de l’Adresse des 221 ; (29) : Pragmatique sanction du roi Ferdinand VII (d’Espagne). — Mai (25) : Départ de Toulon de la flotte française envoyée contre Alger. — Juin (14) : Débarquement des troupes françaises sur la côte d’Alger ; (19) : Combat de Staouéli. — Juillet (4) : Prise du fort l’Empereur, et (5) occupation d’Alger ; (25) : Ordonnances de Charles X ; (26) : Protestation des journaux de l’opposition ; (27) : Commencement de l’insurrection i Paris : réunion des députés chez Casimir-Perier ; (27-28-29). Les « Trois Glorieuses » ; Paris est en état de siège, mais les insurgés s’emparent de l’Arsenal, de l’Hôtel de Ville, du Louvre, des Tuileries, etc. ; (30) : Rétablissement de la Garde nationale ; Démarche des députés auprès du duc d’Orléans ; (31) : Les princes de la famille royale se retirent à Rambouillet ; Le duc d’Orléans est proclamé lieutenant-général du royaume. — Août (1er) : Ordonnances de la lieutenance générale rétablissant les trois couleurs et convoquant la Chambre des Pairs pour le 3 ; (2) : Abdication de Charles X et de son fils aîné ; (3) : Ouverture des Chambres ; Départ de Charles X pour Cherbourg (d’où il gagnera l’Angleterre avec sa famille) ; (7) : La Chambre des députés déclare le trône vacant, et y appelle le duc d’Orléans.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE