LA FRANCE PITTORESQUE
Berthe de Hollande
(née vers 1055, morte le 30 juillet 1094)
(Épouse Philippe Ier en 1071)
Publié le samedi 30 juillet 2016, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Roi à huit ans sous la tutelle de Baudouin, comte de Flandre, Philippe Ier épousa à dix-neuf ans une princesse assez belle, Berthe de Hollande, fille du comte de Hollande Florent Ier et de Gertrude de Saxe. C’était en 1072 ; le mariage répondait à des nécessités politiques. Cinq ans plus tôt, Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, avait conquis l’Angleterre.

Berthe apporta en dot Montreuil-sur-Mer. Le roi témoignait un tendre amour à sa jeune épouse ; elle paraissait à toutes les fêtes, prenait part à tous ses voyages : le seul chagrin de se voir sans enfants troublait le bonheur du ménage royal. Philippe ordonna des prières, fit des aumônes, des pèlerinages, et lorsqu’au bout de dix années de mariage (1081), la reine le rendit enfin père d’un fils (celui qui fut si célèbre sous le nom de Louis le Gros), il rendit des actions de grâce solennelles, et témoigna son bonheur par des lettres politiques adressées à tous ses sujets.

Berthe de Hollande, Philippe Ier et leurs enfants Louis et Constance. Enluminure extraite des Grandes Chroniques de France
Berthe de Hollande, Philippe Ier et leurs enfants Louis et Constance
Enluminure extraite des Grandes Chroniques de France

Berthe suivit peu son époux qui continuait à guerroyer contre les Anglais. Le couple royal vécut heureux jusqu’en 1092, date à laquelle Philippe prit Berthe en dégoût et la répudia pour prendre la comtesse Bertrade de Montfort comme épouse, s’attirant les foudres papales. Berthe se retira à Montreuil-sur-Mer où elle mourut le 30 juillet 1094. Son décès qui facilita l’alliance de Philippe Ier et de Bertrade, n’empêcha pas l’excommunication prononcée contre eux l’année suivante.

On lit dans Lisiard, évêque contemporain, que saint Arnould, évêque de Soissons avant Lisiard, avait prophétisé les malheurs de Berthe. La reine fit déposer sans motif Gérald, abbé de Saint-Médard. Arnould la supplia de ne pas s’immiscer, contre les lois ecclésiastiques, dans le gouvernement de l’Église, et de ne pas remplacer un saint abbé par un intrus. Berthe usa de violence et menaça de chasser Gérald de vive force.

Alors saint Arnould lui dit : « Croyez-moi, madame, ou plutôt croyez l’esprit saint qui m’inspire. Dieu vengera son serviteur : si Gérald est chassé, vous-même serez privée du trône, et vous mourrez dans la misère et le mépris ». Lisiard nous dit que le même saint Arnould avait prédit à la reine la naissance de Louis le Gros, arrivée, comme on sait, au moment où Berthe n’espérait plus d’enfant.

Berthe de Hollande donna naissance à : Louis, né en 1081, qui devint roi sous le nom de Louis VI ; Henri, né en 1083 ; Charles, né en 1085 ; Eudes, né en 1087 et mort en 1096 ; Constance, née en 1088 et morte en 1118.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE