LA FRANCE PITTORESQUE
La récolte du varech mise
en coupe réglée dès 1681
(Extrait de l’article paru dans le numéro 30)
Publié le jeudi 21 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Avec l’ordonnance d’août 1681, la coupe du varech ou goémon, incontournable herbe marine utilisée comme engrais par les provinces maritimes ou brûlée par celles-ci pour produire la soude, est désormais sévèrement encadrée, cependant que le privilège exclusif de sa récolte accordé aux riverains des côtes est remis en cause lors de la Révolution.

L’herbe marine connue dans diverses parties du littoral, sous le nom de varech ou vraicq en Normandie, sart sur les côtes du pays d’Aunis, ou goémon sur celles de Bretagne, est d’une telle importance comme engrais, que, dans l’intérêt de l’agriculture, l’administration s’est, de tout temps, occupée d’en régler la coupe...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE