LA FRANCE PITTORESQUE
Les latrines ou « commodités » tardent à s’imposer
(Extrait de l’article paru dans le numéro 30)
Publié le jeudi 21 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Connues des Romains qui en dotaient leurs édifices publics, les latrines ont également leur place au sein de nos abbayes, monastères et châteaux du Moyen Age, mais ces lieux où l’on se retirait pour satisfaire le besoin d’excréter sont pourtant négligés au XVIe siècle, expliquant notamment l’insalubrité des demeures royales et des rues de la capitale.

Si les Grecs avaient dans leurs habitations des lieux destinés à recevoir les sécrétions, les appelant aphedron, ce qui correspond à notre expression française latrines (dérivé de lavatrina signifiant bain), il existait à Rome des latrines publiques ou sterquilinia, affermées à des titulaires appelés foricarii qui acquittaient au fisc le prix de leur bail et percevaient, en échange, un droit sur ceux qui pénétraient dans ces lieux dont les édifices publics...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE