LA FRANCE PITTORESQUE
Pas de « monsieur » pour la Révolution
(Extrait de l’article paru dans le numéro 29)
Publié le mercredi 20 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article Dès 1790, le titre de monseigneur avait été aboli ; quel seigneur un citoyen libre pouvait-il reconnaître ? Les érudits de la Révolution découvrirent que le mot monsieur provenait de deux mots latins, meus senior, mon vieux, mon ancien, mon doyen ; mais senior représentait aussi seigneur : c’était donc encore un titre féodal dont les oreilles patriotiques...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE