LA FRANCE PITTORESQUE
Le lucratif diktat de la hanse
(Extrait de l’article paru dans le numéro 25)
Publié le lundi 18 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article Outre le privilège exclusif du commerce de la Seine, la hanse parisienne possédait des droits régaliens, traitait avec les seigneurs, levait des impôts. Lorsqu’en 1213 elle voulut établir un troisième port en face du Louvre, elle fournit aux dépenses de la construction à l’aide d’un impôt de un à dix sous que le roi lui permit de lever sur tout bateau naviguant sur la Seine à Paris. Le monarque avait dans la cité, comme tout seigneur sur sa terre, le privilège...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE