LA FRANCE PITTORESQUE
De vivaces superstitions basques
(Extrait de l’article paru dans le numéro 23)
Publié le dimanche 17 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Riches en sources d’eaux minérales, les paysans basques, à l’exemple de leurs voisins, les entouraient jadis d’un culte superstitieux, usant également de curieux remèdes contre les maladies liées au démon...

A Cambo, par exemple, la veille de la Saint-Jean, les paysans basques d’autrefois arrivaient à minuit de tous les points de la contrée, et commençaient par danser, avant de courir aux deux fontaines dont ils interdisaient l’accès aux paisibles buveurs, et, malades ou non, tous tant qu’ils étaient, ils buvaient à l’une ou à l’autre, à toutes deux même. Cela fait, et s’il avait pu se baigner dans la mer, à Biarritz, le dimanche suivant l’Assomption...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE