LA FRANCE PITTORESQUE
Alphonse Bertillon, fondateur
de la police scientifique
(Source : France Bleu)
Publié le mercredi 13 avril 2022, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Alphonse Bertillon est un génie qui a su mettre à profit son ennui de fonctionnaire au service de l’enquête judiciaire
 

La police scientifique qui nous fait palpiter dans les séries américaines est une invention qu’on doit à un Français, Alphonse Bertillon. Après avoir échoué dans ses études de médecine, ce jeune cancre débute à la Préfecture de police, en 1879, en tant que commis aux écritures.

Il classe toute la journée les fiches signalétiques des criminels, mais identifier un voyou parmi des dizaines de milliers de fiches aux descriptions très approximatives revient, il faut bien le dire, à chercher une aiguille dans une botte de foin. Bertillon craque, et décide alors d’inventer sa propre méthode d’identification, fondée sur des mesures anthropométriques.

Fiche anthropométrique d'Alphonse Bertillon réalisée en 1912
Fiche anthropométrique d’Alphonse Bertillon réalisée en 1912

Partant du principe que chaque squelette est unique, il propose de mesurer systématiquement le crâne, les oreilles, les pieds et les doigts des prévenus, et de les consigner sur des fiches classées en différents groupes, en fonction de ces mensurations. Dans le jargon, on appelle cela le bertillonnage. Grâce à cette technique scientifique, de très nombreux récidivistes sont confondus, et de nombreux crimes sont élucidés (...)

LA SUITE de la chronique ? ||
|| À ÉCOUTER en cliquant sur le lecteur ci-dessous ! ⬤

Priscille Lamure
France Bleu

Article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE