LA FRANCE PITTORESQUE
Gare à l’ego de Rameau !
(D’après « Encyclopediana, ou Dictionnaire encyclopédique des "ana" », paru en 1791)
Publié le jeudi 25 juin 2020, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Lorsque l’illustre Rameau (1683-1764) fit répéter son premier opéra Hippolyte et Aricie en 1733, cette musique, qui avait alors un caractère tout neuf, effraya les exécutants. L’auteur, né très vif et très sensible, s’agitait et criait de son mieux pour faire entendre ses intentions au directeur, qui ce jour-là conduisait l’orchestre.

Jean-Philippe Rameau. Portrait (colorisé ultérieurement) réalisé en 1760 par Jean-Jacques Caffieri (1725-1792)
Jean-Philippe Rameau. Portrait (colorisé ultérieurement)
réalisé en 1760 par Jean-Jacques Caffieri (1725-1792)

Ce dernier perdit patience à la multitude de choses que le compositeur lui recommandait d’observer. Et, dans un moment d’humeur, il jeta le bâton de mesure sur le théâtre. Ce malheureux bâton vint frapper les jambes de Rameau, qui du plus grand sang-froid le repoussa du pied jusque sous le nez du directeur : « Apprenez, monsieur, lui dit-il fièrement, que je suis ici l’architecte, et que vous n’êtes que le maçon ».

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE