LA FRANCE PITTORESQUE
Il croit avoir trouvé la pie au nid
(D’après « Parémiographe français-allemand ou Dictionnaire des métaphores
et de tous proverbes français adaptés et sanctionnés
par l’Académie française » (par Jacques Lendroy), paru en 1820)
Publié le vendredi 8 avril 2022, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Pour indiquer que quelqu’un croit avoir fait quelque découverte considérable
 

Il y avait en France, avant la Révolution, un ordre de Bernardins et de Bernardines, fondé par saint Bruno. Le costume de cet ordre était une longue robe blanche avec un scapulaire noir, pièce d’étoffe qui descendait depuis les épaules jusqu’en bas, tant par devant que par derrière. La bigarrure de ce costume fut cause que par plaisanterie, on nommait Pies les membres de cet ordre, par allusion à la pie, dont le plumage est noir et blanc.

Le chevalier de Brebeuf, gentilhomme d’une des premières maisons de Normandie, et favori du roi, se prit un jour d’un amour si vif pour une jeune bernardine, qu’il forma la résolution de l’arracher à son cloître, coûte que coûte. Pour mieux parvenir à son but, il gagna à force d’argent deux servantes du couvent qui soignaient les billets doux avec la plus grande ponctualité.

La pie humanisée. Chromolithographie publicitaire de la fin du XIXe siècle pour le chocolat Poulain
La pie humanisée. Chromolithographie publicitaire de la fin du XIXe siècle pour le chocolat Poulain

Par malheur, l’abbesse éventa la mèche ; la jeune religieuse fut claquemurée et condamnée unanimement à la pénitence que la règle prescrit en pareil cas. Le chevalier, inconsolable de voir son plan manqué, et plus encore de la détention de sa bien-aimée, se brûla la cervelle de désespoir.

Toute la cour, étonnée de cet accident, s’empressa d’en donner avis au roi qui fit aussitôt faire les recherches les plus strictes pour savoir la raison d’une mort qui l’affligeait tant. « Sire ! lui dit un courtisan qu’il aimait beaucoup à cause de l’esprit dont il savait toujours bien assaisonner ses plaisanteries, Brebeuf a voulu trouver la pie au nid. » Ce bon mot trouva tant d’applaudissement et fut si souvent répété, qu’il passa en proverbe, pour indiquer que quelqu’un croit avoir fait quelque découverte considérable.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE