LA FRANCE PITTORESQUE
Loire-Atlantique : terre de trésors
(Source : Ouest France)
Publié le mardi 27 août 2019, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Jusqu’au 29 septembre 2019, le château de Châteaubriant sert d’écrin à une exposition sur les trésors découverts en Loire-Atlantique. Près de 3 000 pièces de monnaie datant des Gaulois au XXe siècle sont présentées et commentées. L’occasion, également, de découvrir les métiers indispensables à l’étude et la compréhension des trésors monétaires. Pour le jeune public, un parcours est proposé sous forme de jeu de piste.
 

Vous avez le droit de trouver un trésor mais pas de le chercher, lance en souriant Gildas Salaün, commissaire de l’exposition Terre de trésors qui a ouvert ses portes au château de Châteaubriant. Le responsable du médaillier du musée Dobrée redevient sérieux pour préciser « sinon, vous pratiquez une fouille archéologique clandestine ».

Mais, au fait, qu’est-ce qu’un trésor ? « C’est un ensemble d’au moins deux pièces, dissimulées dans un même contexte archéologique, volontairement ou accidentellement. Il n’y a pas de notion de valeur. Il peut s’agir de monnaies d’or, d’argent ou de cuivre », rappelle Gildas Salaün.

Tiers de sou d'or mérovingien frappé à Rezé vers 620, découvert à Rezé
Tiers de sou d’or mérovingien frappé à Rezé vers 620, découvert à Rezé.
© Crédit photo : H. Neveu-Dérotrie — Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

Près de 3 000 pièces exposées
Des trésors, la Loire-Atlantique en regorge. L’exposition présente près de 3 000 pièces (2 934 pour être exact) sur les quelque 50 000 trouvées dans 48 communes du département. Les plus anciennes datent de 2 200 ans, la plus récente de 112 ans. Depuis 150 ans, sous l’impulsion des collectionneurs chercheurs Fortuné Parenteau et Paul Soullard, ces trésors ont été répertoriés, puis conservés. Ils font partie de la collection du musée Dobrée qui, pour la première fois, expose l’ensemble de ses pièces.

« Des Gaulois au XXe siècle, c’est une partie de l’histoire du département que l’on retrace. Ces trésors nous indiquent ce qu’étaient les relations commerciales, la situation économique, politique, militaire des différentes époques », souligne Gildas Salaün.

« Béré battait sa monnaie ! »
La monnaie apparaît au IVe siècle, il existait d’autres objets monétaires. « Dans notre région, c’était des haches en bronze. Les plus anciennes datent de 1 500 avant J.-C., explique le commissaire de l’exposition. Ce trésor a été découvert fortuitement le 30 novembre 1965 par un particulier de Saffré qui avait entrepris de planter des pommiers. Il est tombé sur un vase en terre contenant 30 haches », raconte-t-il.

Pièce de 5 francs de Bonaparte, Premier consul, découverte à Clisson
Pièce de 5 francs de Bonaparte, Premier consul, découverte à Clisson.
© C. Letertre — Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

La visite se poursuit chronologiquement, de la Préhistoire à l’après Révolution, en passant par l’Antiquité et le Moyen Âge. Certains trésors ont été cachés dans la hâte, notamment lors de troubles militaires. C’est le cas pour celui du château de Blain, dont la plus grande partie a été découverte, en 1905, par des ouvriers œuvrant dans la tour de l’horloge. Le magot, de quelque 3 000 pièces, a été trouvé à 8,50 m de profondeur, au fond d’une fosse... d’aisance. Il y aurait été jeté en 1591. À l’époque Mérovingienne (du Ve au VIIIe siècle) on frappe l’or dans de nombreux ateliers locaux, notamment à Châteaubriant : « Béré frappait sa monnaie ! » , s’exclame Gildas Salaün.

L’exposition met en lumière les techniques d’investigation, telle l’archéométrie, et le travail des archéologues, restaurateurs et numismates du Grand Patrimoine de Loire-Atlantique. Une carte interactive permet de géolocaliser les dépôts monétaires exposés. Chaque pièce est accompagnée d’un texte très didactique et accessible aux enfants. D’autres animations sont programmées jusqu’en septembre sur la thématique des trésors. L’exposition est gratuite, le visiteur n’aura donc pas à sortir son porte-monnaie.

Renseignements pratiques
Exposition Terre de trésors
Château de Châteaubriant — Place Charles de Gaulle — 44110 Châteaubriant
Jusqu’au 29 septembre 2019
Tél. : 02 40 28 20 20
Site internet : grand-patrimoine.loire-atlantique.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/chateauchateaubriant

Philippe Ridou
Ouest France

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE