LA FRANCE PITTORESQUE
Azincourt 1415 : le centre historique
de la bataille fait peau neuve
(Source : France Bleu)
Publié le mardi 14 mai 2019, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
À Azincourt, le petit musée s’agrandit, se modernise et ambitionne d’accueillir plus de 40.000 visiteurs par an, pour leur raconter la célèbre bataille de la guerre de Cent Ans. Perdue par les Français, elle est mythique pour les Britanniques qui représentent les deux tiers des visiteurs du centre.
 

À son ouverture l’été prochain, « Azincourt 1415 » sera d’abord un lieu de mémoire, puisque plus de 20.000 soldats se sont affrontés ici, à coups d’arcs et de flèches, notamment. Cette histoire a été totalement réécrite ces dernières années, grâce des recherches scientifiques, explique Christophe Gilliot, le directeur du centre :

« Oubliez tout ce que vous savez sur la bataille ! Gardez quand même en mémoire que ce sont les Anglais qui ont gagné ! Pour le reste, nous allons proposer une vision tout à fait nouvelle de la bataille, qui est loin des clichés qui sont véhiculés depuis des dizaines d’années, mais surtout depuis Henri V de Shakespeare. On s’aperçoit que cette bataille, c’est une victoire anglaise, certes, mais c’est une victoire à l’arrachée du roi d’Angleterre, qui a failli mourir deux fois.

Sources scientifiques, mais présentation ludique
Grâce aux dernières technologies tactiles, le visiteur sera immergé dans la vie au Moyen Age, et dans ce qu’étaient les combats. Un parfait complément, avec ce qu’il pourra aller voir, à la sortie du village, sur le champ de bataille, depuis la toute nouvelle tour d’observation qui se construit.

La Bataille d'Azincourt. Miniature extraite des Vigiles de Charles VII de Martial d'Auvergne (1483)
La Bataille d’Azincourt. Miniature extraite des Vigiles de Charles VII
de Martial d’Auvergne (1483)

« On pourra découvrir, bien évidemment, l’univers guerrier avec les armes et les armures utilisées au combat, poursuit Christophe Gilliot. Mais, elles seront présentées d’une manière tout à fait nouvelle. Finis, les mannequins un peu statiques, là on va présenter les choses de manière éclatée, pour voir les pièces sous tous les angles. »

Vous pourrez vous imaginer, vous, quelle serait votre panoplie, quel serait l’ensemble des pièces d’armure que vous porteriez si vous veniez à combattre en 1415. Très attendue également, dans ce nouveau centre historique d’Azincourt, une impressionnante vidéo où l’on prend conscience de la pluie de flèches reçue par les Français, en ce mois d’octobre 1415.

Matthieu Darriet
France Bleu

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE