LA FRANCE PITTORESQUE
Auguste Rodin au château
de Montal (Lot)
en Vallée de la Dordogne
(Source : Le Figaro)
Publié le mardi 18 septembre 2018, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Joyau touristique de la Vallée de la Dordogne, le château de Montal va présenter une étonnante exposition consacrée au sculpteur Auguste Rodin. De quoi booster la morte-saison sur tout ce territoire qui se vide de ses nombreux visiteurs l’été fini.
 

Spot touristique de la Vallée de la Dordogne, le château de Montal dans le Lot, est connu pour avoir accueilli durant la Seconde guerre mondiale le tableau de Léonard de Vinci, La Joconde, menacée à Paris par l’avancée allemande. Ce que l’on sait moins est la part que prit Auguste Rodin à la restauration de ce château, chef-d’œuvre de la Renaissance, qu’il visita à plusieurs reprises.

Tout commence en 1908 quand un riche mécène enrichi par le pétrole, Maurice Fenaille, achète le château ruiné. Édifié par Jeanne de Balsac vers 1519, Montal célèbre les vertus humanistes de son temps par une subtile iconographie. Grâce à son immense fortune, Maurice Fenaille rassemble sculptures et frises dispersées. En 1913, il fait don de son château à l’État sous réserve d’un usufruit pour lui et ses enfants. L’acte est célébré par une réception donnée à Montal en septembre de la même année, qui réunit Raymond Poincaré, alors Président de la République et Auguste Rodin dont les conseils ont guidé les choix de Fenaille.

Château de Montal (Lot)
Château de Montal (Lot)

Haut lieu du tourisme lotois
Rodin recommandera notamment l’emploi d’un jeune et éphémère collaborateur, le sculpteur Emile Matruchot qui exécutera notamment le buste de Jeanne de Balsac.

Dans le cadre de l’exposition intitulée « Rodin, Fenaille, Matruchot, portrait d’une Renaissance » (du 12 novembre 2018 au 16 juin 2019) le musée Rodin, fait rare, a accepté de prêter huit œuvres de Rodin dont un buste de madame Fenaille. Un ensemble auquel s’ajoute un portrait du sculpteur par Camille Claudel.

Château de Montal (Lot)
Château de Montal (Lot)

L’occasion aussi de découvrir ce haut lieu du tourisme lotois géré par le Centre des Monuments Nationaux pour lequel son administratrice, Pascale Thibault, s’évertue depuis plus de deux décennies à redonner une certaine grandeur. On en parcourt avec gourmandise les salons remeublés. La cour intérieure, avec frises, reliefs, lucarnes, vaut à elle seule davantage qu’un coup d’œil. Quant à l’escalier Renaissance du logis, entièrement sculpté, il témoigne d’une parfaite maîtrise architecturale.

Monument troglodytique
Couplée avec la visite de la forteresse voisine de Castelnau Bretenoux — quelques kilomètres les séparent —, Montal cultive, lové dans un environnement automnal somptueux, un vrai charme campagnard. Il faut pousser l’excursion jusqu’aux villages de Loubressac et d’Autoire. Le premier est un balcon sur la Vallée de la Dordogne, le second abrite dans une falaise le château des Anglais, formidable monument troglodytique que l’on peut atteindre après une bonne heure de marche.

Renseignements pratiques
Exposition Rodin, Fenaille, Matruchot, portrait d’une Renaissance — Château de Montal — 46400 Saint-Jean-Lespinasse
Du 12 novembre 2018 au 16 juin 2019
Site Internet : http://www.chateau-montal.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/chateaudemontal

Philippe Viguié-Desplaces
Le Figaro

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE