LA FRANCE PITTORESQUE
Micro-ordinateur (Le premier)
de l’Histoire bientôt vendu
aux enchères à Tours
(Source : France Bleu Touraine)
Publié le mardi 16 mai 2017, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Trois ans avant IBM, cinq ans avant Apple, le Micral N, premier micro-ordinateur de l’Histoire, voyait le jour en 1973, créé par R2E, une « start-up » française. Un des cinq derniers exemplaires connus sera vendu aux enchères le 11 juin prochain au Château d’Artigny, près de Tours.
 

Pas d’écran, pas de souris, le Micral N ne ressemble ni de près, ni de loin à un ordinateur comme on l’imagine aujourd’hui. Ce petit boitier marron est pourtant le tout premier micro ordinateur de l’Histoire, créé en 1973 par François Gernelle, un ingénieur français, qui travaillait pour R2E, une petite entreprise tricolore qui n’avait pas froid aux yeux.

Trois ans avant IBM, cinq ans avant Apple, François Gernelle crée l’ancêtre des ordinateurs tels qu’on les connait aujourd’hui. Avant lui, les ordinateurs faisaient la taille d’un pan de mur, voire de toute une pièce. C’est donc une vraie révolution à l’époque, qu’on a un peu oublié.

Le Micral N a été créé en 1973 par un ingénieur français. Il n'en reste que 5 exemplaires connus dans le monde
Le Micral N a été créé en 1973 par un ingénieur français. Il n’en reste que 5 exemplaires
connus dans le monde. © Crédit photo : Radio France - Maxime Bacquié

Vendu 8 500 francs à l’époque
À l’époque, c’est pour répondre à un appel de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) que le Micral N voit le jour. « Ils voulaient un ordinateur plus petit et moins cher que ceux qui existaient pour calculer l’évapotranspiration », raconte Roma Maireau, étudiante en Histoire de l’art à la Fac de Tours, qui s’est penchée sur l’histoire de cet ordinateur.

En tout, plus de 90 000 exemplaires se vendent au prix de 8 500 francs (environ 7 000 euros actuels) dans les années 70. En difficulté financière, RE2 est ensuite racheté en 1978 par Honeywell Bull, une entreprise américaine, qui peu à peu, se désintéresse du concept pour se concentrer sur des gros calculateurs. Le Micral disparaît.

Mise à prix : 20 000 euros
Aujourd’hui, il en reste cinq exemplaires connus dans le monde, dont celui qui sera mis aux enchères au Château d’Artigny, près de Tours. « Cet ordinateur appartient à un ancien ingénieur de R2E, qui possède plus de 200 ordinateurs chez lui. J’ai l’habitude de vendre des statues, des tableaux, là un ordinateur, c’est une grande première pour moi », révèle Aymeric Rouaillac, commissaire priseur, qui sera en charge de la vente le 11 juin. Mise à prix prévue : 20 000 euros.

Maxime Bacquié
France Bleu Touraine

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE