LA FRANCE PITTORESQUE
Dragée de Verdun
(Source : France 3 Lorraine)
Publié le lundi 26 mars 2018, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
En 1220, un apothicaire de Verdun, dans un souci de conservation des amandes, a l’idée d’enrober les amandes d’une fine couche de sucre et de miel. Le début d’une grande aventure.
 

Sans le savoir, l’apothicaire a mis la main à ce qui allait devenir une véritable institution à Verdun. De cette idée, était née la célèbre dragée. En 1783, les Dragées Braquier naissent à Verdun sous la forme que nous leur connaissons aujourd’hui. Au départ simple confiserie, elle devient en 1871 une vaste fabrique dirigée par Léon Braquier.

La dragée : les grands moments
La dragée, délicieuse confiserie, a connu ses heures de gloire — sacre de Henri III — et fut dégustée par les plus grands : Napoléon Ier, le Prince de Galles, Charles de Gaulle... La Maison Braquier est unaniment connue en Meuse : plusieurs générations se sont succédé à sa tête. Mais en 2000, plus de Braquier, et une menace pèse sur la fabrique, promise à la démolition pour faire place à la construction de logements.

Elle sera finalement sauvée par son... démolisseur, qui ne voulant voir disparaître pareil patrimoine, formule une offre de rachat. L’usine est totalement rénovée et modernisée. Et l’aventure de la dragée pérennisée.

Mais la dragée, qu’est-ce que c’est ? Avant tout de l’amande, mais pas seulement.
L’amande vient tout droit de Sicile et d’Espagne. S’ajoutent des noisettes, de la nougatine, du chocolat, de la pâte d’amandes.

Site Internet : http://www.dragees-braquier.fr

France 3 Lorraine
Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE