LA FRANCE PITTORESQUE
Recettes pour dénouer l’aiguillette
(Extrait de l’article paru dans le numéro 20)
Publié le vendredi 15 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article Selon le père Crespet, on peut nouer l’aiguillette pour empêcher l’homme marié seulement, parfois pour empêcher la femme mariée seulement, afin que l’un, ennuyé de l’impuissance de l’autre, commette l’adultère ; et on peut la nouer pour un mois, un an voire à jamais ou du moins autant que l’aiguillette durera. Il rapporte l’étrange observation, sur les aiguillettes nouées, de « taches comme verruques qui estoient comme marques des enfans qui eussent...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE