LA FRANCE PITTORESQUE
Sublimi feriam sidera vertice
()
Publié le samedi 16 juillet 2016, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
J’élèverai jusqu’aux astres mon front orgueilleux
 

Expression figurée, pour dire : Je serai le plus heureux des hommes, je serai au comble de mes voeux, si je mérite d’être compté parmi les poètes.

« La petite diatribe que je vous envoie a été fort applaudie à la représentation ; mais gare la lecture... Si ce rogaton ne vous ennuie pas à la mort (car c’est là toute mon ambition), sublimi feriam sidera vertice. » (D’ALEMBERT, À Voltaire)

« Je connais fort M. de Caumont, de réputation, et c’en est assez pour l’aimer. Si je peux me flatter de votre suffrage et du sien, sublimi feriam sidera vertice. » (VOLTAIRE)

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE