LA FRANCE PITTORESQUE
Abusus non tollit usum
()
Publié le jeudi 14 avril 2016, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
L’abus n’empêche pas l’usage
 

On peut abuser de tout, même des meilleures choses ; ce n’est pas une raison pour renoncer à faire un bon usage des choses dont d’autres abusent. Voltaire a dit : Usez, n’abusez pas, le sage ainsi l’ordonne.

« L’abbé Bautain nous conseille d’écrire notre journal ; mais ne craint-il pas qu’au lieu de ne parler que de soi on ne s’amuse bientôt à ne parler que des autres ? Ne craint-il pas que cet innocent journal ne devienne la soupape par où s’échappera la malice intérieure ? Tant il est vrai qu’on abuse de tout, même des meilleures choses ; mais, selon le proverbe abusus non tellis usum, adoptons le projet du journal de campagne, sous la condition d’avoir de la candeur et de ne pas y écrire les Mémoires de nos amis. » (H. RIGAULT, Conversations littéraires et morales)

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE