LA FRANCE PITTORESQUE
Lucie — Luce — Lucile — Lucette
()
Publié le jeudi 24 mars 2016, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Les Lucie ont un caractère ferme et décidé. Elles ont une bonne opinion d’elles-mêmes et parlent avec assurance. Elles sont souvent vaniteuses, quelquefois orgueilleuses et ambitieuses.

Elles sont entreprenantes, hardies, téméraires même ; elles manquent de prudence, de circonspection et de réflexion.

Elles sont aimables, flatteuses et intéressées. Elles n’oublient jamais de quel côté se trouve leur avantage.

Si elles ne parviennent pas toujours à réaliser leurs désirs malgré la volonté dont elles disposent, c’est qu’il leur manque l’esprit de suite et la pondération. Elles changent d’idées, de but et sont inconstantes aussi dans leurs sentiments, du moins pendant la jeunesse. Ensuite, elles s’assagissent et se modèrent.

Elles ont des sens en appétit.

Fête : 13 décembre.
Origine : issu du latin lux qui signifie lumière.
Talismans (couleur, plante, pierre) : jaune, capucine, opale.
Devise : Gloire et honneur !
Femmes connues ainsi prénommées : Lucie Faure-Goyau, Lucie Delarue-Mardrus.

Luce comporte à peu près la même psychologie, mais plus d’équilibre dans les facultés et une volonté plus fructueuse. Les Lucile sont enthousiastes, enflammées. Quant aux Lucette, elles sont frivoles, coquettes. Elles ont l’esprit léger, séduisant, superficiel.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE