LA FRANCE PITTORESQUE
Les tapissiers, une famille déchirée
(Extrait de l’article paru dans le numéro 18)
Publié le jeudi 14 janvier 2010, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Regroupés très tôt en corporation, les tapissiers, dont l’activité initiale est la décoration murale des églises, fréquentent les « grands » du royaume et jouissent à ce titre de nombreux privilèges. Des sarrazinois aux nostrés, en passant par les courtepointiers, les diverses familles exerçant cet art noble se livrent une guerre impitoyable ne prenant fin qu’en 1636.

Nous savons par Pline que les Gaulois tissaient des étoffes à losanges, scutuli, produites par des métiers à lisses combinées ou en exécutant avec la main les changements de couleurs, comme cela se pratiqua plus tard aux Gobelins et à Aubusson. Au Ve siècle déjà, des artisans travaillant pour le public et à leur profit étaient constitués en corporation...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE