LA FRANCE PITTORESQUE
Champs d’algues
dans l’archipel de Bréhat
(Source : France 3 Bretagne)
Publié le jeudi 8 octobre 2015, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
90% de la production française d’algues vient de Bretagne. 35 bateaux goémoniers collectent 65.000 tonnes de laminaires par an et un millier de récoltants à pied en collecte 6.000 tonnes. Le reste est cultivé. Rendez-vous dans un champ d’algues, au large de Bréhat.
 

Avec 70.000 tonnes d’algues par an, la France (grâce à la Bretagne) occupe le 10e rang mondial. Loin derrière la Chine, premier acteur mondial, qui produit plus de 10 millions de tonnes d’algues chaque année.

On voit que la culture d’algues reste anecdotique, en France. Mais les choses sont en train de changer, notamment en Bretagne. Plusieurs entreprises ont investi, car les besoins sont de plus en plus importants. Beaucoup de secteurs de l’économie en utilisent : c’est le cas de la pharmacie, de l’alimentation animale, de la cosmétique ou encore de la gastronomie...

Dans les cuisines, les algues servent déjà de colorant ou de décoration. Mais l’algue peut aussi se cuisiner comme un légume. Des algues avec un poisson, des algues dans une raviole, ou même de l’algue cuite au jus d’orange. Les algues se vendent actuellement dans les boutiques spécialisées. On les retrouve dans les pâtes, les soupes, et même le thé. Faciles à conserver, faciles à cuisiner, elles auraient en plus des vertus sur la santé. Le marché des algues alimentaires est en plein essor. Le nombre des fermes sous-marines a doublé en 10 ans.

Sylvaine Salliou
France 3 Bretagne

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE