LA FRANCE PITTORESQUE
Pascal Poot : l’homme qui fait
pousser 400 variétés de tomates
sans eau ni pesticides
(Source : Bioaddict.fr)
Publié le samedi 2 mai 2015, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Dans l’Hérault, Pascal Poot a développé une méthode qui lui permet aujourd’hui de cultiver et de sélectionner quelques 400 variétés de tomates bio sans arrosage ni utilisation de produits phytosanitaires. Celui qu’on a pris « pour un fou » inspire aujourd’hui les plus grands chercheurs.
 

Pascal Poot est producteurs bio de semences depuis 20 ans. Installé sur 3 ha à Olmet dans les Cévennes (Hérault), il conserve environ 450 variétés de tomates (il a créé le Conservatoire de la tomate) et autres variétés légumières anciennes.

Dans cette région au climat très aride et à la terre pleine de cailloux, Pascal fait pousser des tomates bio. La particularité de sa production : il n’arrose pas les plants, ne les entretient pas, et n’utilise aucun engrais ni pesticide ! Et ses plants produisent jusqu’à 25 kg de tomates chacun !

Eduquer les légumes pour leur apprendre à se défendre eux-mêmes
« Pourquoi les agriculteurs et les jardiniers se donnent-ils tant de mal à cultiver leurs légumes alors qu’à côté les mauvaises herbes poussent facilement sans rien exiger ? » C’est sur la base de ce constat que Pascal a développé une méthode qui lui permet aujourd’hui de cultiver et de sélectionner ses tomates sans arrosage (ou uniquement à la plantation) ni utilisation de produits phytosanitaires.

Récolte des tomates dans le Midi de la France
Récolte des tomates dans le Midi de la France

« Tout le monde essaye de cultiver les légumes en les protégeant le plus possible, moi au contraire j’essaye de les encourager à se défendre eux-mêmes » explique Pascal dont le secret est de créer ses propres semences, résistantes à la sécheresse et aux maladies. Cette méthode lui permet d’obtenir des rendements plus élevés qu’en agriculture conventionnelle... et cela en respectant les pratiques de l’agriculture biologique.

Celui qu’on a pris « pour un fou » inspire aujourd’hui les plus grands chercheurs
« Au début on m’a pris pour un fou mais au bout d’un moment, les voisins ont vu que j’avais plus de tomates qu’eux, et jamais de mildiou, en plus, alors les gens ont commencé à parler et des chercheurs sont venus me voir » raconte Pascal Poot...

La suite de l’article

Bioaddict.fr

Vous pouvez voir ci-dessous un reportage diffusé sur ARTE consacré à la méthode de Pascal Poot :

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE