LA FRANCE PITTORESQUE
Trêve des confiseurs :
la véritable histoire
(Source : France Télévisions)
Publié le dimanche 28 décembre 2014, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Débutant au lendemain de Noël, la trêve des confiseurs est une semaine traditionnellement passée au repos, sauf pour les confiseurs. Une équipe de France 2 a enquêté sur l’expression et son histoire.
 

Les clients d’un magasin de confiseries se demandent ce que signifie l’expression la trêve des confiseurs.

Un confiseur vers 1730, par Martin Engelbrecht
Un confiseur vers 1730, par Martin Engelbrecht

« Ce n’est pas une trêve, mais plutôt un coup de bourre des confiseurs », rit une cliente. « Ça veut dire qu’on se fait encore plus plaisir », lâche une retraitée. La trêve des confiseurs est plutôt une période de surchauffe pour les professionnels.

Née à l’Assemblée nationale
En 1977, une commerçante expliquait : « c’est travailler 24 heures sur 24 pendant au moins 15 jours. Celui qui a inventé cette expression devait bien se moquer des confiseurs ». L’explication se trouve derrière les murs de l’Assemblée nationale.

En 1875, les députés cherchent à mettre en place la République. Les discussions sont tendues et ils décident de s’offrir quelques jours de vacances, c’est la trêve des confiseurs. Depuis, comme les députés, beaucoup d’autres professions s’arrêtent à Noël.

France Télévisions

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE