LA FRANCE PITTORESQUE
Guéméné, pays de l’andouille
et du... macar’andouille !
(Source : France 3 Bretagne)
Publié le vendredi 7 novembre 2014, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
L’histoire de Guéméné est intimement liée à son château construit au XIème siècle. Mais la réputation de la ville tient aussi beaucoup à sa gastronomie, représentée par l’andouille. Cette charcuterie a même sa propre fête tous les étés et se retrouve aujourd’hui revisitée par les cuisiniers
 

Impossible d’évoquer Guéméné sans parler gastronomie. Aujourd’hui, ils ne sont plus que deux à fabriquer l’andouille de manière artisanale et celle-ci se met au goût du jour, devenant même l’ingrédient de macarons.

L'andouille de Guéméné devient l'ingrédient des macarons
L’andouille de Guéméné devient l’ingrédient des macarons
© Isabelle Rettig - France 3 Bretagne

Voilà 50 ans que Michel Guillemot fabrique des andouilles. Chaque jour, avec ses deux employés, il travaille ainsi 100 kg de chaudin qui vont permettre de confectionner entre 25 et 30 andouilles de Guéméné.

Il faut d’abord faire le cœur puis enfiler les boyaux les uns sur les autres, du plus petit au plus gros. Une recette qui est la même depuis des décennies, quand l’andouille était fabriquée à la ferme.

Isabelle Rettig
France 3 Bretagne

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE