LA FRANCE PITTORESQUE
Rillettes du Mans, thym de Provence
et sel de Salies-de-Béarn
candidats à l’IGP
(Source : France 3 Pays de la Loire)
Publié le mardi 28 octobre 2014, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Les Rillettes du Mans, le thym de Provence et le Sel de Salies-de-Béarn sont candidats à l’obtention de l’IGP, l’indication géographique protégée de la Commission européenne. L’IGP est la déclinaison européenne de l’AOC, l’appellation d’origine contrôlée.
 

L’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao) a validé le cahier des charges de ces trois produits du terroir, qui se distinguent par leur appartenance à un terroir précis et délimité, une histoire propre et un savoir-faire.

Les Rillettes du Mans ont plus d’un siècle. C’est Albert Lhuissier, un petit charcutier de Connerré qui a eu l’idée le premier de vendre ses rillettes aux voyageurs passant par la gare de la petite commune du nord-est sarthois « soit dans des bols de faïence qui vont monter à Paris soit sous forme de pains de rillettes enveloppés dans du papier sulfurisé » explique Denis Ezquerra, l’auteur de Rillettes, histoire gourmande d’hier à demain. Les rillettes vont ainsi devenir populaires à Paris puis dans la France entière.

22 000 tonnes de rillettes sont désormais produites chaque année par les artisans et les industriels, principalement dans l’Ouest et en région parisienne.

Obtenir l’IGP permettrait aux charcutiers et industries sarthois de préserver ce fleuron de leur gastronomie. Car pour le moment, les rillettes du Mans peuvent être produites partout en France.

Fabienne Béranger
France 3 Pays de la Loire

Accédez à l’article source

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE