LA FRANCE PITTORESQUE
Semences mises à à l’abri
des vers et des insectes
()
Publié le jeudi 25 septembre 2014, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Toutes les graines ensemencées, soit sur couches, soit en pleine terre, sont, peu ou prou, exposées à devenir la proie des insectes rongeurs. A-t-on à faire des semis, et les veut-on sûrement préserver de ce risque de destruction ? Prendre les précautions suivantes :

Peser séparément chaque espèce de graines, et la mélanger soigneusement avec une petite pincée de fleur de soufre par gramme de semence. Mettre dans un cornet de papier, qu’on ferme hermétiquement. Maintenir le contact pendant 5 à 6 jours. Semer ensuite en toute sécurité.

Les graines qui se trouveront imprégnées de soufre n’auront à redouter aucune atteinte : elles lèveront admirablement, sans défection aucune, au bout du temps nécessaire à leur germination, et il suffira des pratiques ordinaires pour mener les plantes à leur parfait développement.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE