LA FRANCE PITTORESQUE
Boutefeu
()
Publié le lundi 2 juillet 2018, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article
Homme qui aime les querelles et qui sème la division et la discorde
 

L’origine de ce mot est, dit-on, assez singulière. Pendant la guerre dite du Bien public, et après la bataille de Montlhéry, en 1465, les seigneurs ligués contre Louis XI, à la tête desquels se trouvaient le comte de Charolais, et Charles, duc de Berry, frère unique du roi, s’étaient retirés à Étampes.

Après leur souper, ces deux princes conversaient ensemble dans l’embrasure d’une fenêtre, et prenaient plaisir à regarder le peuple et les soldats qui circulaient dans la rue, lorsqu’un long trait de feu traverse les airs en sifflant, et vient en serpentant frapper la croisée où ils se trouvaient.

A cette apparition si subite et si extraordinaire, tout le monde reste stupéfait et saisi de frayeur. On s’arme cependant, dans la crainte qu’une trame secrète ne soit dirigée contre la vie des princes ; on multiplie les recherches pour découvrir d’où pouvait provenir cette invention, qu’on traitait de diabolique et de maléfice. Enfin, après de nombreuses perquisitions. on parvient à découvrir l’auteur de tout ce tumulte.

C’était un Breton qui se nommait Jean Boutefeu ou Jean des Serpens. Traduit devant les princes, il se jeta à leurs pieds, et leur avoua que son intention, loin d’être malveillante, avait été, au contraire, d’amuser les princes par des fusées d’artifice de son invention. Il en fit l’essai devant eux, et dissipa ainsi tous les soupçons qu’on avait conçus d’une trahison. Le nom de Boutefeu est sans doute resté depuis, à cause de ces espèces de fusées volantes dont il était l’inventeur, et qui sont encore aujourd’hui appelées serpenteaux.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE