LA FRANCE PITTORESQUE
ANGERS
(par Jocelyne Bernard)
Publié le mardi 15 juillet 2014, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

La ville d’Angers, telle qu’elle se présente aujourd’hui, témoigne d’un riche passé historique. Ses trois enceintes bâties au fil du temps en sont l’illustration. La première, gallo-romaine et consécutive à la Pax romana, fut construite sur le rocher de schiste noir dominant la rivière dans le but de se défendre contre les grandes invasions barbares. Elle délimitait approximativement la Cité d’aujourd’hui. La deuxième fut édifiée au IXe siècle pour tenter de résister aux Normands, la ville s’étant agrandie d’une grande partie du centre actuel et de la colline de l’Esvière. Enfin, la troisième, comprenant le château, fut élevée au XIIIe siècle sur ordre de Blanche de Castille alors que le futur Saint-Louis était encore mineur. Elle englobait la rive gauche de la Maine et, en rive droite, la Doutre, avant d’être remplacée par la ceinture de boulevards actuels dès le XIXe siècle. Le Moyen Age et la Renaissance ont laissé de très beaux témoignages ; le XIXe siècle a bouleversé la ville médiévale. Les années 1970 ont ensuite fait disparaître des constructions du XIXe au profit de la circulation et du stationnement des automobiles.

En confrontant vues anciennes et contemporaines, l’auteur souhaite vous livrer une image de la ville avec le temps pour perspective.
Née en plein cœur d’Angers, Jocelyne Bernard a, au fil du temps, accumulé de nombreux documents iconographiques sur sa ville natale qui lui ont permis de la reconstituer dans cet ouvrage telle qu’elle-même ou ses ancêtres l’ont connue.

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE