LA FRANCE PITTORESQUE
SEINE-ET-MARNE
(Les grandes affaires criminelles de)
(par Sylvain Larue)
Publié le lundi 23 juin 2014, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Si l’attaque d’une malle-poste près de Vert-Saint-Denis en 1796 fut le point de départ de l’une des erreurs judiciaires les plus notoires de France, la tristement célèbre « affaire du Courrier de Lyon », il ne faut pas croire qu’il s’agisse là de la seule histoire criminelle digne d’intérêt en Seine-et-Marne !

Ce serait même une grave erreur ! Durant les deux derniers siècles, le palais de Justice de Melun, siège des Assises, a été le théâtre d’impressionnantes représentations. Voici, par exemple, dans le box des accusés, le récidiviste Poulmann évadé du bagne, l’avant-dernière femme guillotinée en France, et la fameuse bande des J3 qui passionna la presse d après-guerre. Les homicides ont lieu à Meaux, Fontainebleau, Provins ou Lagny, aucun canton n’y échappe. Et la maison centrale melunaise, elle aussi, connaît des meurtres commis en son sein !

Ainsi coexistaient le crime et la justice à l’est de Paris : Les Grandes Affaires Criminelles de Seine-et-Marne vous proposent un plongeon dans ce passé judiciaire, en des temps pas si éloignés que cela, où le procès et la mort d’un assassin en place publique attiraient les foules...

Après le succès de ses livres consacrés à la banlieue parisienne, Sylvain Larue se penche aujourd’hui sur la question de la criminalité en Seine-et-Marne. Il lève une nouvelle fois le voile sur « ses horreurs », comme il les appelle, entre bas-fonds et quartiers bourgeois. S’il s’est installé comme l’un des meilleurs spécialistes en activité de l étude du monde criminel, il le doit notamment à la publication en octobre 2008 de deux livres de référence consacrés aux affaires emblématiques hexagonales, Les Grandes Affaires Criminelles de France, et Les Tueurs en série de France. Tel un conteur, l’écrivain vous entraînera dans une lecture captivante, mais faite à coup sûr d’angoisse et de frissons...

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE