LA FRANCE PITTORESQUE
BOUCHES-DU-RHÔNE
(Incroyables affaires criminelles des)
(par Charles Bottarelli)
Publié le lundi 23 juin 2014, par LA RÉDACTION
Imprimer cet article

Après le succès des Grandes Affaires Criminelles et des Nouvelles Affaires Criminelles des Bouches-du-Rhône, l’auteur nous plonge à nouveau dans le tourbillon des turpitudes humaines qui ont marqué leur époque du milieu du XIXe siècle à la fin du XXe.

On assiste à la tragique équipée de la bande redoutable de Coda-Zabetta qui tout en détroussant les voyageurs sur les chemins, n’hésitait pas devant le crime. On est surpris par l’habileté de la diabolique Félicie, qui fait tomber son amant dans un guet-apens. On découvre l’affaire du Souirah, un paquebot marseillais dévasté par des pirates qui s’étaient embarqués comme tout le monde. On reste perplexes devant l’énigme du docteur Bougrat, ce médecin pour lequel plus de quatre-vingts ans après le procès, il subsiste autant de raisons de le croire innocent que de le croire coupable. On s’interroge également sur la réalité du « suicide » de Miss Branson, artiste peintre anglaise installée aux Baux. Enfin, on retrouve l’une des plus cruelles tueries de notre époque, celle d’Auriol. À Marseille, Aix-en-Provence, Arles, Salon-de-Provence, Marignane, Miramas, Puyricard, on rencontre un large aperçu des dérèglements humains…

Charles Bottarelli, ayant également écrit Les Grandes Affaires Criminelles du Var, et Les Nouvelles Affaires Criminelles du même département, revient au département des Bouches-du-Rhône. Il est, par ailleurs, l’auteur remarqué d’un ouvrage à caractère historique (Toulon 40, Chronique d une ville sous l’Occupation, Éditions de la Nerthe, 2004), d’une biographie imaginaire (Alice l’Italienne, Éditions de la Courtine, 2006), de même que d’un roman policier (Corde raide et sac de nœuds, Éditions Transbordeurs, 2008).

Copyright © LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270.

Imprimer cet article

LA FRANCE PITTORESQUE