Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 6 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Livre histoire LA CAILLÈRE. Essai d'histoire locale par Louis Delhommeau

Vous êtes ici : Accueil > Librairie : Monographies > Vendée (Pays de la Loire) > LA CAILLÈRE Essai d'histoire locale
Librairie : Monographies
Monographies d’histoire locale. Catalogue ouvrages, livres villes et villages de Vendée (Pays de la Loire)
LA CAILLÈRE
Essai d’histoire locale
(par Louis Delhommeau)
Publié / Mis à jour le mercredi 4 juin 2014, par LA RÉDACTION
 

Curé de La Caillère, de 1945 à 1951, avant de devenir cet « archiviste discret, tout de gris vêtu, honoré par d’éminents lettrés, historiens et linguistes brodés de vert et d’or », que nous a décrit Julien Boureau, l’abbé Louis Delhommeau nous donne ici un ouvrage de référence sur la jolie commune du canton de Sainte-Hermine, dont il fut le pasteur et à propos de laquelle Louis Chaigne écrivait autrefois : « La Caillère ouvre, chaque année, le printemps vendéen : c’est le verger de la Vendée. »

Peu soucieux, quant à lui, de se livrer à ce genre d’élans poétiques, l’auteur dresse un véritable panorama du terroir, historique et géographique qui peut (aussi) servir de sésame touristique. C’est ainsi qu’au fil des pages, il évoque la petite commune située sur le versant nord d’une colline qui part du Pont-Charron, traverse La Jaudonnière, Saint-Hilaire-du-Bois et La Caillère (qui ne font qu’un depuis 1975), et va se perdre dans la forêt de Vouvant, avant de décrire son sol, son sous-sol et ses cours d’eau, ses productions fruitières et céréalières (« les marrons de La Caillère sont supérieurs à ceux de Bretagne, d’Auvergne et de Limousin »), ses voies de communication (création de Napoléon Ier) et ses relations commerciales avec Chantonnay, La Châtaigneraie, Sainte-Hermine...

L’histoire du château, bâti au XIIIe siècle par Guillaume de La Caillère, est, elle aussi, relatée, jusqu’à la Révolution (dans quelles circonstances fut-il brûlé ou démoli ?), et le prieuré est évoqué, avec les biens qui l’entouraient (cités dans un bail du 15 janvier 1773), ainsi que les halles (actes du XVIe siècle et de 1712) ; quant à l’église qui ne fut jamais la chapelle du château et dont l’édification eut lieu à deux époques différentes (XIe-XIIe et XIVe-XVe siècles), elle fait l’objet d’une description détaillée : construction et...

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !