Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 20 juin DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

Propagation du sucre de betterave. Anecdotes historiques

Vous êtes ici : Accueil > Anecdotes insolites > Sucre de betterave (Propagation (...)
Anecdotes insolites
Petite Histoire de France et anecdotes, brèves et faits divers insolites, événements remarquables et curieux, événements anecdotiques
Sucre de betterave (Propagation du)
(D’après un texte paru en 1870)
Publié / Mis à jour le mardi 12 janvier 2010, par LA RÉDACTION
 

Né le 22 mars 1789, mort le 21 novembre 1865, Crespel-Dellisse ne peut être mis au rang des martyrs de la science ; c’est simplement un industriel plein de persévérance qui a utilisé une découverte faite chez les Allemands. Dès l’année 1747, Marcgraff, le savant chimiste, avait su reconnaître la présence du sucre cristallisé dans le jus de la betterave ; il ne s’agissait plus que de multiplier ces rares cristaux et que de féconder cette grande découverte.

Crespel-Dellisse, auquel la ville d’Arras a rendu un hommage public en donnant son nom à l’une de ses rues, Crespel le simple épicier, puis le grand industriel, mérite bien que ce nom franchisse l’horizon de la cité qu’il enrichit de ses efforts. Rien de plus touchant que l’énergie de ses tentatives et que la persévérance de ses efforts. Dédaigné d’abord par ses compatriotes, hautement blâmé souvent par ses proches, c’est dans son genre une sorte de Bernard Palissy qui sut enrichir sa contrée d’adoption malgré elle.

C’est dans la correspondance intime de ces martyrs d’une idée féconde qu’il faut saisir le secret de leur souffrance ou de leur réussite. Le 28 mars 1828, au temps où il triomphait des plus grands obstacles, Crespel-Dellisse écrivait : « En 1810 et 1811, je n’employai que des procédés peu stables ; je me servais de forte lessive, de cendre, de chaux, ou de grès pulvérisé. Je travaillai ainsi toute la campagne. Je râpais mes betteraves au moyen d’une tôle percée de trous, fixée sur un cadre ou châssis de bois, etc. » Puis vint enfin le cri de triomphe, et une source nouvelle de richesse nationale fut découverte.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !