Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Usuriers sous Charles IX. Anecdotes historiques

Vous êtes ici : Accueil > Anecdotes insolites > Usuriers sous Charles IX
Anecdotes insolites
Petite Histoire de France et anecdotes, brèves et faits divers insolites, événements remarquables et curieux, événements anecdotiques
Usuriers sous Charles IX
(D’après un texte paru en 1834)
Publié / Mis à jour le mardi 12 janvier 2010, par LA RÉDACTION
 

Une des ordonnances rendues par suite des états généraux de 1560 défendit aux marchands de vendre des draps de soie à crédit à d’autres qu’à des marchands, « et ce », dit Joachim du Chalard dans son commentaire sur ces ordonnances (1834, p. 342), (...)

(...) « pour éviter les fraudes que font ordinairement les marchands ; car si un povre gentil-homme ou autre s’adresse à eux pour emprunter argent, ils luy diront qu’ils n’en ont point, mais qu’ils lui bailleront de la marchandise jusques à concurrance de la somme qu’il demande, sur laquelle ils gaignent la tierce partie (à cause du prest qu’ils font), et pour gaigner encores l’autre tierce, ils supposent un leur voisin pour achepter telle marchandise à vil pris et en leur nom. Ainsi mon povre gentil-homme (qu’ils font obliger à rigueur de l’exécuter, et qui emprunte par nécessité ou quelquefois par follie) est pippé, déceu, et trompé de moitié par ces deux imposteurs malheureux. Et s’il faut (fait faute) de porter ou envoyer argent au terme, tant le sort (le principal) que l’intérêt immodéré et excessif, le font constituer prisionnier, ou subhaster (sub hastd, à l’encan) tout son bien. Par tels moyens beaucoup de bonnes maisons et honnorables se sont perdues, et tombées entre les mains de leurs créanciers faute de payement. »

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !