Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 10 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

13 avril 1638 : mort du duc de Rohan

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Avril > 13 avril > 13 avril 1638 : mort du duc de (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 13 avril. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
13 avril 1638 : mort du duc de Rohan
Publié / Mis à jour le vendredi 12 avril 2013, par LA RÉDACTION
 

Henri, duc de Rohan, pair de France, naquit au château de Blein en Bretagne, en 1579. Après la mort de Henri IV, qui l’aimait tendrement, et sous lequel il avait fait ses premières armes à l’âge de seize ans, au siège d’Amiens, il devint le chef des calvinistes en France, aussi redoutable par son génie que par son épée.

Il soutint, au nom de ce parti, trois guerres civiles contre Louis XlII. La paix de 1629 ayant éteint le feu de la guerre civile, le duc de Rohan, inutile à son parti et désagréable à la cour, se retira à Venise. Cette république le choisit pour son généralissime ; mais Louis XIlI l’enleva aux Vénitiens, pour l’envoyer ambassadeur en Suisse et chez les Grisons. Déclaré général des trois ligues grises, il vint à bout, par plusieurs victoires, de chasser entièrement les troupes allemandes et espagnoles, de la Valteline, en 1633, et les battit encore, en 1636, sur les bords du lac de Côme. La France ne parut pas disposée à retirer ses troupes ; les Grisons se soulevèrent ; et Rohan, mécontent de la cour, fit un traité partirulier avec eux, le 28 mars 1637.

Craignant ensuite le ressentiment du cardinal de Richelieu, ce héros se retira à Genève, d’où il alla joindre le duc de Saxe-Weimar, son ami, qui voulut lui donner le commandement de son armée, prête à combattre les Impériaux près de Rhinfeld. Rohan refusa cet honneur ; et s’étant mis à la tête du régiment de Nassau, il enfonça les ennemis ; mais il fut blessé le 28 février 1638, et mourut de ses blessures le 13 avril suivant, à cinquante-neuf ans. Il fut enterré le 27 mai, dans l’église de Saint-Pierre de Genève.

Le duc de Rohan fut un des plus grands capitaines de son siècle ; comparable aux princes d’Orange, capable comme eux de fonder une république ; plus zélé qu’eux encore pour sa religion, ou du moins paraissant l’être ; vigilant, infatigable ; ne se permettant aucun des plaisirs qui détournent des affaires, et fait pour être chef de parti, poste toujours glissant, où l’on a également à craindre ses amis et ses ennemis. C’est ainsi que le peint Voltaire, auquel il a inspiré ces vers :

Avec tous les talents le ciel l’avait fait naître :
Il agit en héros, en sage il écrivit ;
Il fut même grand homme en combattant son maître,
Et plus grand lorsqu’il le servit.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !