Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 septembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Second Life

24 février 1495 : le roi de France Charles VIII entre victorieux dans Naples

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Février > 24 février > 24 février 1495 : le roi de France (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 24 février. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
24 février 1495 : le roi
de France Charles VIII entre
victorieux dans Naples
Publié / Mis à jour le vendredi 22 février 2013, par LA RÉDACTION
 

Les droits de Charles sur le royaume de Naples étaient fondés sur la cession faite au roi son père, par Charles d’Anjou, héritier de son oncle René, roi de Naples et de Sicile. Charles ayant formé le projet de faire valoir ses droits, partit pour l’Italie en 1494. De Vese et Briçonnet furent les principaux moteurs de cette entreprise. Tous les princes d’Italie y prirent part, chacun suivant son intérêt.

Les Vénitiens, dans l’espérance de s’agrandir, à la faveur des troubles ; Alexandre VI, pour procurer des établissements à sa famille, mais surtout Ludovic Sforce, qui, ayant formé le projet d’usurper le duché de Milan, sur son neveu Galéas, qu’il méditait d’empoisonner, voulait donner assez d’affaires à Ferdinand, roi de Naples, dont la petite-fille avoit épousé Galéas, pour l’empêcher de se venger. Ferdinand, saisi de terreur, mourut d’apoplexie. Alphonse, son fils, lui succéda. Charles VIII fut reçu dans Florence le 17 novembre 1494, entra dans Rome en vainqueur, à la lueur des flambeaux, le 31 décembre, et y fit des actes de souveraineté l’année suivante. Alexandre VI capitula avec lui.

Alphonse, voyant ses sujets ébranlés à l’approche du roi, et sentant qu’il n’en était pas aimé, remit sa couronne à son fils Ferdinand, jeune prince d’un grand courage et chéri des peuples ; mais la terreur du nom français était trop grande pour qu’il pût s’opposer a leurs progrès. Ferdinand se retira, et Charles VIII entra victorieux dans Naples, avec les ornements impériaux. Toutes ces conquêtes se firent en moins de six mois. L’excellence de l’artillerie française étonna beaucoup les Italiens dans cette guerre, et contribua beaucoup à la rapidité de nos succès.

Il arriva à Charles VIII ce qui arriva depuis à ses successeurs. Il fut chassé d’Italie, et eut bien de la peine à rentrer en France, ne remportant que l’honneur d’un vain triomphe, et le bonheur d’avoir échappé, par des prodiges de bravoure, à une armée considérable qui pensa l’envelopper lui et ses troupes.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !