Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 14 août DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

10 janvier 1724 : Philippe V, roi d'Espagne et petit-fils de Louis XIV, abdique la couronne

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Janvier > 10 janvier > 10 janvier 1724 : Philippe V, roi (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 10 janvier. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
10 janvier 1724 : Philippe V,
roi d’Espagne et petit-fils de Louis XIV,
abdique la couronne
Publié / Mis à jour le mercredi 9 janvier 2013, par LA RÉDACTION
 

Philippe V était attaqué d’une mélancolie profonde qui le rendait quelquefois incapable de tout travail. Ce fut pour dérober cet état aux yeux de la nation, que ceux qui le conseillaient, se prêtèrent au projet qu’il forma d’abdiquer la couronne : il la résigna à son fils aîné don Louis, et se retira à Saint-Ildephonse, avec la reine, son confesseur et son ministre de confiance ; mais le jeune roi don Louis n’eut d’abord que les honneurs de la royauté ; c’était à Saint-Ildephonse que se décidaient toutes les affaires.

Cependant, quoique ce règne n’ait duré que quelques mois, les ministres du nouveau roi, tous nommés par Philippe, tentèrent de brouiller le père et le fils. On proposa, dans le conseil de Louis, de retrancher la moitié de la pension du roi Philippe, sous le prétexte du désordre des finances. Louis rejeta cette proposition avec l’indignation qu’elle méritait. Philippe en fut instruit ; et lorsqu’il remonta sur le trône, à la mort de son fils, il dit au marquis de Leyde, l’un de ceux qui avait opiné pour le retranchement, et qui lui devait sa fortune : « M. le marquis de Leyde, je n’aurais jamais cru cela de vous. » De Leyde se retira de la cour, et mourut de chagrin peu de temps après.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !