Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 28 mai DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Ordre de la Malice. Anecdotes historiques

Vous êtes ici : Accueil > Anecdotes insolites > Malice (Ordre de la) institué en (...)
Anecdotes insolites
Petite Histoire de France et anecdotes, brèves et faits divers insolites, événements remarquables et curieux, événements anecdotiques
Malice (Ordre de la)
institué en 1734
(D’après « Le Magasin pittoresque », paru en 1842)
Publié / Mis à jour le mardi 9 février 2010, par LA RÉDACTION
 
 
 
L’ordre de la Malice est probablement une création de quelqu’une des spirituelles et aimables sociétés qui étaient si nombreuses au dix-huitième siècle. On ne possède sur ses fondateurs aucune espèce de renseignements.

Tout nous porte à croire que les détails qui vont suivre, et qui se bornent à une préface en vers et aux statuts de l’ordre, sont complètement inédits ; ils sont tirés de feuilles manuscrites, conservées au cabinet des Estampes.

Celui qui veut de la Malice
Devenir insigne profès
Doit si bien tendre ses filets
Pendant le temps qu’il est novice,
Qu’il ne passe jamais un jour
Sans avoir fait quelque bon tour.
Mais que l’aimable politesse,
L’esprit fin, la délicatesse,
Brillent en toute occasion
Et que jamais malice noire,
Ne ternisse la belle gloire
Que dans l’Ordre il faut acquérir.
Loin de nous ces esprits caustiques
Qui blessent sans vouloir guérir ;
Censeurs bourrus, fâcheux critiques,
Vrais boutefeux des républiques,
Nous vous banissons pour toujours ;
Votre demeure est chez les ours.
Et vous, complaisants insipides,
Qui ne louez qu’avec fadeur,
Cherchez ailleurs des gens avides
D’un poison qui gâte le coeur.
Nous ne recevons dans notre ordre
Que des sujets doux et malins,
Qui sachent rire sans trop mordre,
Et qui, pour les bons tours enclins,
Augmentent pour eux notre estime.
Radinons sans désobliger,
Et suivons toujours pour maxime :
Jamais nuire, mais corriger.

Après cette préface, qui montre que rien n’était plus inoffensif que la nouvelle institution, viennent les statuts suivants, dont quelques dispositions semblent assez plaisantes.

Statuts de l’ordre de la Malice, institués par très aimable et très digne dame,
madame Agrippine de la Bonté-Même, le 1er janvier 1734

Article 1er. Il n’y aura de dignités que celles de grande-maîtresse, lieutenante, chancelière et trésorière, quatre commandeurs et quatre chevaliers, dont l’élection se fera en conscience et connaissance des mérites et talents en malice.
Article 2. Tous ceux et celles qui se présenteront pour postuler dans cet ordre, doivent avoir les qualités requises pour occuper les places où ils pourront être employés.
Article 3. Ils seront obligés de prouver deux années au moins d’exercice réel ou d’intention, ce qui sera vérifié par titres qu’ils soumettront à l’examen de la chancelière de l’ordre.
Article 4. Le noviciat sera d’une année, et pendant ce temps les novices seront obligés de donner à la lieutenante, deux fois par jour, les moyens les plus fins et les plus adroits d’attraper et de faire donner dans le panneau ceux que l’ordre voudra favoriser de son amitié et de sa bienveillance.
Article 5. On ne sera reçu profès qu’après avoir exactement rempli les obligations du noviciat, ce qui sera certifié par la lieutenante et examiné en pleine assemblée.
Article 6. Les profès seront obligés de faire trois vœux : obéissance ; privation de tout ce qui peut nuire à la santé ; pauvreté ou détachement du bien d’autrui.
Article 7. Défenses sont faites de prendre aucun domestique champenois, suisse ou picard.
Article 8. On ne pourra faire élever dans sa maison dindes, oies, ni moutons.
Article 9. Mais on aura, pour le bon exemple, beaucoup de singes, de chats, de perroquets, de chouettes, de renards et de pies.
Article 10. Les principaux livres de la bibliothèque seront : l’Espiègle, Richard sans peur, Buscon, Gusman d’Alfarache, Gil Blas, le Pince sans rire, l’Histoire des pages, et les Anecdotes des pensionnaires, des religieuses, etc.

La décoration de l’ordre consistait en un petit médaillon suspendu à un ruban lilas, et portant d’un côté un singe et de l’autre les vers suivants :

Pour vous imiter je suis fait,
C’est là mon plus noble exercice ;
Aussi, par un retour parfait,
Vous me ressemblez en malice.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !