Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

10 décembre : mort du président de Lamoignon

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Décembre > 10 décembre > 10 décembre : mort du président de (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 10 décembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
10 décembre : mort du
président de Lamoignon
Publié / Mis à jour le dimanche 9 décembre 2012, par LA RÉDACTION
 

Guillaume de Lamoignon, issu d’une ancienne famille du Nivernais, conseiller au parlement de Paris en 1635, maître des requêtes en 1644, fut élevé à la place de premier président du parlement de Paris en 1658, par le cardinal Mazarin.

Le souvenir encore récent des troubles de la Fronde faisait sentir au cardinal l’intérêt qu’il avait de mettre dans cette place un homme éclairé, vertueux et modeste : son attente fut remplie. Jamais le parlement ne fut plus paisible, ni l’autorité plus respectée, ni l’administration de la justice plus régulière et plus pure que sous M. de Lamoignon.

Une réforme qui fait époque dans notre jurisprudence, l’abolition du congrès, fut l’ouvrage de Lamoignon, président, et de son fils aîné , alors avocat général ; le fils provoqua, par un plaidoyer éloquent, l’arrêt que le père eut la satisfaction de prononcer.

Lamoignon savait soutenir avec noblesse et fermeté les droits du corps dont il était le chef. Dans un lit de justice tenu par le roi, au commencement de son règne, Saintot, maître des cérémonies, se présentant pour saluer le parlement après les évêques : « Saintot, lui dit Lamoignon, la cour ne reçoit pas vos civilités. — Je l’appelle Monsieur Saintot, dit le roi. — Sire, répond le magistrat, votre bonté vous dispense quelquefois de parler en maître ; mais votre parlement doit toujours vous faire parler en roi. »

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !