Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 juillet DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTube

1er décembre 1135 : mort du roi d’Angleterre Henri Ier

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Décembre > 1er décembre > 1er décembre 1135 : mort du roi (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 1er décembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
1er décembre 1135 : mort
du roi d’Angleterre Henri Ier
Publié / Mis à jour le samedi 1er décembre 2012, par LA RÉDACTION
 

Henri Ier, troisième fils de Guillaume le Conquérant, s’empara, après la mort imprévue de Guillaume le Roux, du trône d’Angleterre, qui appartenait à son frère Robert. Ce dernier était alors en Normandie.

Pour que cette usurpation ne fût pas trop révoltante, Henri la colora du prétexte du bien public : il remit en vigueur les lois d’Edouard le Confesseur, qui étaient très favorables aux seigneurs et aux vassaux. Ces lois, qui servirent de modèle, lorsque depuis on arracha la grande Charte à Jean sans Terre, méritent d’être connues.

Le roi déclara qu’il ne s’emparerait jamais, pendant la vacance, des sièges épiscopaux et des abbayes, des revenus qui y étaient attachés ; qu’à la mort des barons, leurs héritiers succéderaient aux biens, sans payer une redevance trop forte ; qu’il renonçait à la garde noble ou tutelle des mineurs, et permettait qu’on leur donnât des tuteurs comptables envers eux ; que les barons auraient le droit de marier leurs filles, en demandant seulement le consentement du roi, et que celui-ci ne pourrait le refuser, à moins que l’époux proposé ne fût son ennemi déclaré ; que les basons et vassaux militaires pourraient disposer de leurs biens, meubles et immeubles, et que s’ils mouraient sans tester, leurs héritiers naturels entreraient paisiblement en possession ; qu’enfin il accordait une amnistie générale, et remettent toutes les sommes dues à la couronne.

Quoique Henri, pour donner plus d’authenticité à cette charte, l’eût fait déposer dans les principales abbayes de son royaume, il se mit peu en peine de l’exécuter, aussitôt que son autorité fut affermie. Son règne fut rempli de désordres. Cependant il sut habilement diviser les partis, les vaincre, et résister à la puissance alors abusive des papes. Henri commençait à régner tranquillement, lorsqu’un événement affreux le priva de son fils unique (26 novembre 1120).

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !