Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 mars DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)


REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

Napoléon : « Je fais sauter le Kremlin ». Lettre codée de l'Empereur mise aux enchères - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > L’Histoire fait l’Actu > Napoléon : « Je fais sauter le Kremlin »,

L’Histoire fait l’Actu

Quand Histoire et Patrimoine font la une, s’invitent dans notre quotidien et deviennent un sujet d’actualité. Le passé au cœur de l’actu.


Napoléon : « Je fais sauter le Kremlin »,
ou une lettre codée de l’Empereur
mise aux enchères
(Source : Le Point)
Publié / Mis à jour le dimanche 4 novembre 2012, par LA RÉDACTION

 
 
 
« Je fais sauter le Kremlin le 22 à trois heures du matin » : une exceptionnelle lettre codée de Napoléon Ier, signée de sa main et datée du 20 octobre 1812, sera mise aux enchères le 2 décembre par la maison Osenat à Fontainebleau (Seine-et-Marne)

Deux cents ans après la campagne de Russie, cette missive entièrement chiffrée et signée « Nap » devrait être très disputée lors de cette vente consacrée à l’Empire. Elle est estimée entre 10 000 et 15 000 euros (hors frais). La veille, l’Empereur a quitté Moscou en ruines pour se replier dans les environs de la ville. Il informe son ministre des Relations extérieures, Hugues-Bernard Maret, de sa décision de détruire le Kremlin. « L’ordre sera exécuté par le maréchal Mortier qui fera sauter les tours du Kremlin, à la fois palais impérial et forteresse militaire », indique Alain Nicolas, l’expert pour cette vente. Les tours seront rapidement reconstruites à l’identique.

Napoléon sur le champ de bataille d'Eylau, par Antoine-Jean Gros
Napoléon sur le champ de bataille d’Eylau, par Antoine-Jean Gros

Dans cette lettre, vendue par un particulier, l’Empereur demande aussi à son ministre, qui se trouve à Vilnius (actuelle Lituanie), de rassembler des vivres et de trouver des montures. « Ma cavalerie est démontée et il meurt beaucoup de chevaux », souligne Napoléon. Le grand froid de Sibérie s’est abattu sur la région de Moscou et les animaux ne résistent pas. « Les lettres écrites de Russie par Napoléon sont rares. Beaucoup de courriers ont été perdus, sans doute interceptés par les Russes », relève l’expert parisien. Dans un livret inséré dans une autre pièce phare de la vente, un Essai sur la fortification de campagne, dicté et annoté par Napoléon en exil à Sainte-Hélène, l’empereur déchu revient sur sa campagne de Russie et se justifie.

Pas « une retraite »
« Elle ne doit pas s’appeler une retraite puisque l’armée était victorieuse », fait valoir Napoléon, agacé par les critiques formulées par le général Joseph Rogniat dans ses Considérations sur l’art de la guerre de 1816. Le 14 septembre 1812, Napoléon Ier était entré dans Moscou désertée par une grande partie de ses habitants. « Seuls restaient les plus pauvres, chargés plus tard de mettre le feu », rappelle Jean-Christophe Chataignier, responsable du département Empire de la maison de ventes Osenat. « Napoléon attendait la capitulation du tsar Alexandre Ier mais les Russes se sont dérobés et rien n’est venu », ajoute-t-il. De nombreux incendies éclatent dans cette ville construite en grande partie en bois, gênant l’armée française. Napoléon Ier finit par donner l’ordre à ses troupes de quitter la ville et de se replier sur le sud. Mais il a perdu un temps précieux.

Dans cette « dictée », « Napoléon désigne l’hiver russe comme son seul vainqueur, affirmant que la campagne aurait pris un tour différent si elle s’était déroulée trois mois plus tôt », indique la maison Osenat. « En exil à Sainte-Hélène, Napoléon ne cessait de retravailler sur ses batailles et sur la stratégie militaire, dictant ses analyses au fidèle général Bertrand et à ses proches », souligne M. Chataignier. Provenant de la famille du général Bertrand et estimé entre 60 000 et 80 000 euros, le lot comprenant l’Essai sur la fortification de campagne et la dictée sur la campagne de Russie regroupe plus de 180 feuillets écrits recto et verso, et 44 dessins. Les écrits datent de juillet 1818 à août 1819.

Côté mobilier, la vente propose une étonnante paire de lits jumeaux du général Bonaparte et de Joséphine, avec quatre tabourets en forme de tambour militaire. Estimés entre 50 000 et 60 000 euros, ils proviennent du petit hôtel particulier de la rue Chantereine à Paris qui a été la première demeure du couple. Le bâtiment a été détruit en 1862 lors du percement de la rue de Châteaudun.

Accédez à l’article source




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Révolution dite française : fille des Illuminés de Bavière et de la franc-maçonnerie ?
 
 Pain mangé par nos aïeux : sa nature, son prix
 
 Blason féodal : né au XIIe siècle de la nécessité d'authentifier les actes
 
 Règles de bienséance et de politesse d'après un traité de 1628
 
 Des bibliothèques dans les trains ?
 
 Charlemagne se fait voleur par ordre de Dieu
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Il a honte bue ; il a passé par-devant l'huis du pâtissier
 
 Changer de note
 
MANIFESTATIONS
 Printemps de l'Archéologie à Saint-Dizier
 
 Courbet dessinateur : une exposition inédite à Ornans (Doubs)
 
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 Fortifications et habitat du Moyen Age à Harfleur (Normandie)
 
 Aleria (Haute-Corse) : découverte d’une nécropole romaine et étrusque
 
 Hangar à dirigeables normand (L'incroyable histoire du gigantesque)
 
 HistoPad : s'immerger dans la vie de château à Amboise ou Loches en Touraine
 
 
Et puis aussi...
 
 Autel (Un) du XIIIe siècle caché dans l’église de Rupt-Devant-Saint-Mihiel (Meuse)
 
 Tapis d'exception (Nouveau) sortant de la Manufacture nationale de Lodève
 
 Lorànt Deutsch : « La BD apprend l'histoire autrement »
 
 Il y a 60 ans, le Scrabble arrivait en France
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 269 ARTICLES

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 
 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2019 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
Noël au coin de l'Histoire : boutique d'ouvrages pour vos cadeaux de fêtes de fin d'année
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

VK

Heypster

Vero

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Services