Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 12 décembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

11 octobre 1714 : mort du jurisconsulte Jacques de Tourreil - Histoire de France et Patrimoine

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Octobre > 11 octobre > 11 octobre 1714 : mort du jurisconsulte
Éphéméride, événements
Les événements du 11 octobre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
11 octobre 1714 : mort du
jurisconsulte Jacques de Tourreil
Publié / Mis à jour le mardi 9 octobre 2012, par LA RÉDACTION
 

Jacques de Tourreil, né à Toulouse le 18 novembre 1656, fit paraître, dès sa jeunesse, beaucoup de dispositions à l’éloquence.

Jacques de Tourreil
Jacques de Tourreil

Etant venu dans la capitale pour se perfectionner dans le droit et dans les belles-lettres, il remporta le prix de l’Académie française, en 1681 et en 1683. Cette compagnie lui ouvrit ses portes, à l’exemple de l’Académie des Belles-Lettres, qui l’avait déjà reçu dans son sein.

Lorsque l’Académie française présenta au roi son dictionnaire, Tourreil était à la tête de ce corps : il fit à cette occasion vingt-huit compliments différents, qui eurent tous des grâces particulières. Son principal ouvrage est une traduction française de plusieurs harangues de Démosthène, laquelle est précédée de deux excellents discours sur l’état de la Grèce.

Il est le premier qui ait fait sentir aux Français ce que valait ce grand orateur. On lui reproche avec raison d’avoir gâté, par les ornements de l’art, la simplicité noble et rapide de l’original. Ah ! le bourreau, disait Racine, il donnera de l’esprit à Démosthène.

Si Tourreil ne rendit pas exactement son modèle dans ses écrits, il fut lui-même, dans sa conduite, le modèle de toutes les vertus. Ame droite et sincère, à l’épreuve de la crainte et de l’intérêt, il n’eut d’autre plaisir que l’amour des lettres, d’autre ambition que celle de remplir les devoirs d’une exacte probité. Il portait si loin la sévérité des mœurs, qu’il s’opposa à la réception de l’abbé de Chaulieu à l’Académie française, à cause des poésies trop libres qui étaient échappées a la plume de cet abbé.

Tourreil est un de ceux qui ont le plus contribué au Recueil des Médailles sur les principaux événements du règne de Louis XIV, réimprimé en 1702.

 
 
Même section >


Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation


Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !