Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 25 novembre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme


« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)

23 septembre 1699 : dernière éclipse de soleil du XVIIe siècle - Histoire de France et Patrimoine


Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, Calendrier > Septembre > 23 septembre > 23 septembre 1699 : dernière éclipse (...)

Éphéméride, Calendrier

Les événements du 23 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique


23 septembre 1699 : dernière éclipse
de soleil du XVIIe siècle
(D’après « Encyclopédie du dix-neuvième siècle. Répertoire universel
des sciences, des lettres et des arts » (Tome 8), édition de 1872)
Publié / Mis à jour le mardi 12 septembre 2017, par LA RÉDACTION

 
 
 
Au XVIIe siècle encore, la disparition subite d’un astre tel que le soleil ou la lune s’accompagnait de rituels parfois singuliers et suscitait la peur, en dépit des travaux menés par des savants de renom

Dans un temps où la cause des éclipses n’était bien connue que de quelques savants, le phénomène devait naturellement inspirer un mélange d’étonnement et de frayeur aux peuples qui regardaient ces phénomènes comme les précurseurs de la vengeance céleste ; aussi l’histoire de l’antiquité nous apprend-elle que souvent des armées ont été détruites en se laissant consterner ou abattre par l’apparition d’une éclipse, et que quelquefois des chefs instruits ont su tirer avantage de la crédulité des peuples, en les menaçant de prodiges dont eux seuls savaient calculer les retours.

Les Grecs attribuaient originairement les éclipses aux visites que Diane ou la lune rendait, dans les montagnes de la Carie, à Endymion. Plus tard, ce même peuple imagina que les sorcières, surtout celles de la Thessalie, attiraient la lune sur la terre par la force de leurs enchantements, et il faisait alors, avec des chaudrons, un grand vacarme pour la forcer à remonter aux cieux.

Les Romains avaient un peu modifié cet usage ; ils allumaient un grand nombre de flambeaux, les tenaient élevés vers le ciel pour rappeler la lumière de l’astre éclipsé. Ils attribuaient ce phénomène à une certaine incapacité de travail de la lune dont ils ne se rendaient pas bien compte. Plutarque dit qu’à Rome on n’osait s’expliquer qu’en secret sur la cause naturelle des éclipses, parce que c’était ôter aux devins leur emploi.

Une éclipse de soleil. Gravure (colorisée) de Bernard Picart (1725)
Une éclipse de soleil. Gravure (colorisée) de Bernard Picart (1725)

Les Mexicains jeûnaient pendant les éclipses, et leurs femmes se maltraitaient beaucoup, pensant que la lune avait été maltraitée par le soleil dans une querelle de ménage. Les Indiens croyaient qu’un dragon malfaisant voulait dévorer la lune.

Depuis bien des siècles, les hommes ne devraient plus se laisser intimider par des phénomènes si naturels, si réguliers et prédits même plusieurs siècles à l’avance ; cependant l’éclipse de soleil du 1er avril 1764 jeta un tel effroi dans les campagnes, même avant son arrivée, que l’autorité fit inviter « les curés, tant des villes que des campagnes, à commencer plutôt qu’à l’ordinaire l’office du quatrième dimanche du carême, à cause de l’éclipse totale de soleil, qui, sur les dix heures du matin, devait ramener les ténèbres de la nuit, et à avertir le peuple que les éclipses n’ont aucune influence sur les individus, ni morale, ni physique, qu’elles ne produisent et ne présagent ni stérilité, ni contagion, « ni guerre, ni accidents funestes... » (Gazette de France, mars 1764)

Mais aujourd’hui chacun est rassuré, et l’on est bien convaincu que ces phénomènes ne peuvent être liés en aucune manière avec les événements contemporains, et qu’ils ne sauraient annoncer le courroux céleste. C’est une chose très singulière que le spectacle d’une éclipse totale de soleil. Clavius, qui fut témoin de celle du 21 août 1560 à Coimbre, écrit que l’obscurité était, pour ainsi dire, plus grande, du moins plus sensible et plus frappante que celle de la nuit : on ne voyant pas où poser le pied.

Dans l’éclipse de soleil qui eut lieu le 23 septembre 1699, il ne resta que un centième du diamètre de l’astre à Gripswald, en Poméranie ; l’obscurité fut si grande, que des personnes virent Mercure, Vénus, Régulus, l’Épi de la Vierge. Cassini, qui observa également cette éclipse, détermina par ses calculs la vitesse de cette grande ombre qui courait sur la terre ; un boulet de canon lancé dans l’air ne va pas aussi vite.

Jean-Dominique Cassini publia une figure pour cette éclipse, qui fut totale pour une zone de la terre d’environ 45 lieues (environ 175 km) de largeur, commençant un peu à l’ouest de la Chine, traversant la Pologne, le nord de l’Écosse, jusqu’à la côte de l’Amérique septentrionale, vers le 60e degré, dont les habitants virent l’éclipse totale au coucher du soleil. On doit à ce même Cassini d’avoir représenté, dès 1664 et comme dans un tableau, pour toute la terre, les phases d’une éclipse de soleil.

Dans l’éclipse de 1706, il ne restait à Paris qu’environ un douzième du diamètre du soleil ; sa lumière était excessivement pâle. Cette éclipse fut totale à Montpellier, et l’on y remarqua autour de la lune une couronne d’une lumière pâle, large de la douzième partie du diamètre lunaire. Lors de l’éclipse totale de 1764, l’obscurité totale dura 20 minutes et 30 secondes à Paris. Le soleil, Mercure et Vénus étaient sur la même ligne droite : la première partie du soleil qui se découvrit lança un éclair subit et très vif, qui parut dissiper l’obscurité entière ; on vit autour de cet astre une couronne lumineuse.




Histoire de France :
l'indispensable pour devenir incollable

2000 ans d'Histoire de France en 150 pages
Présentation / Commande : CLIQUEZ ICI
 
 

 

 

 

 

 

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France

Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !

 

 

 

 Suffrage universel : triomphe de la sottise et règne des indignes ?
 
 Le martinet inventé par un colonel de l'armée de Louis XIV
 
 Mutilation de l'Histoire de France : détruire le passé pour glorifier le monde nouveau
 
 Choix d'un prénom jadis et avènement des registres le consignant
 
 Vertes-Velles (Les) : étranges créatures recueillant l'âme noire du sorcier de Noirmoutier
 
 Premier billet de banque (Le) moderne naît en Nouvelle-France
 
 L'ENCYCLOPÉDIE du temps jadis
    > Cliquez ici
 
BON À SAVOIR
 Faire sauter à quelqu’un le bâton
 
 Je m'en lave les mains
 
MANIFESTATIONS
 
 
 
 
 

 


Les plus récents
 
 23 septembre 1870 : mort de l'écrivain et archéologue Prosper Mérimée
 
 23 septembre 1808 : mort du danseur et chorégraphe Gaëtan Vestris
 
 23 septembre 1738 : mort du médecin et botaniste Herman Boerhaave
 
 23 septembre 1703 : prise du Vieux-Brisach par le duc de Bourgogne
 
 
Et puis aussi...
 
 
Plus d'articles...
 
 Voir les 5 ARTICLES

 


Septembre
 
 

 

Suivre notre Pinterest

 

Vous pouvez opter pour un montant libre
Votre don nous est précieux : EN SAVOIR +

 

 

     

 

Retrouvez toute L'HISTOIRE DE FRANCE avec l'Encyclopédie du temps jadis

 
Copyright © 1999-2017 LA FRANCE PITTORESQUE
Tous droits réservés. Reproduction interdite. N° ISSN 1768-3270. N° CNIL 824 842. N° Siret 481 246619 00011. Code APE 913E

La France pittoresque et Guide de la France d'hier et d'aujourd'hui sont des marques déposées.
Site déposé à l'INPI, la SGDL et l'APP (infos légales)
 
Recommandé notamment parMAISON DU TOURISME FRANÇAIS dès 2003Maison de la FranceALLIANCE FRANÇAISEAlliance Française
 
Mentionné notamment parSIGNETS DE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCESignets de la Bibliothèque Nationale de FranceMINISTÈRE DE LA CULTUREMinistère de la Culture
 
Services La France pittoresque
 
LA FRANCE PITTORESQUE : 1 - Guide en ligne des richesses de la France d'hier et d'aujourd'hui depuis 1999 : Histoire de France, patrimoine historique et culturel,
gîtes et chambres d'hôtes, tourisme, gastronomie. 2 - Magazine d'histoire 36 pages couleur depuis 2001, une véritable encyclopédie de la vie d'autrefois


Magazine

Encyclopédie

Blog

Facebook

Google +

Twitter

Pinterest

Tumblr

Instagram

YouTube

Librairie

Paris pittoresque

Prénoms

Citations latines

Services