Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 29 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

11 septembre 1536 : levée du siège de Marseille, par l'empereur Charles-Quint

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Septembre > 11 septembre > 11 septembre 1536 : levée du siège (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 11 septembre. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
11 septembre 1536 : levée du siège
de Marseille par l’empereur Charles-Quint
Publié / Mis à jour le dimanche 9 septembre 2012, par LA RÉDACTION
 

Charles-Quint, de retour de l’expédition d’Afrique, où il avait battu Barberousse, et rétabli le roi de Tunis, s’imagina que rien ne pouvait plus lui résister ; l’idée qu’il n’abandonna jamais de la monarchie universelle, lui fit rejeter les propositions de paix du roi de France.

Charles-Quint en 1532
Charles-Quint en 1532

Il entre en Provence à la tête de quatre-vingt mille hommes, et met le siège devant Marseille. Il amenait avec lui Paul Jove, son historien, auquel il avait dit de faire provision d’encre et de papier, parce qu’il allait lui tailler de la besogne.

Charles-Quint était tellement assuré du succès, qu’il demandait à un gentilhomme français, son prisonnier, combien il y avait de journées de Marseille à Paris. Le gentilhomme lui répondit : « Si par journées vous entendez des batailles, il peut y en avoir seize, à moins que vous ne soyez battu dès la première. »

Les habitants de Marseille se défendirent avec le plus grand courage, et le connétable Anne de Montmorency, étant accouru avec quelques troupes, Charles-Quint fut contraint de se retirer avec perte de presque toute son armée, dont les tristes débris repassèrent précipitamment les Alpes, avec le général et l’historien. Alors il consentit à une trêve de dix ans, que le pape avait ménagée.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !