Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 24 octobre DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
NOUS REJOINDRE SUR...
Nous rejoindre sur FacebookNous rejoindre sur TwitterNous rejoindre sur LinkedInNous rejoindre sur VKNous rejoindre sur InstragramNous rejoindre sur YouTubeNous rejoindre sur Parler

Le « Sancy », célèbre diamant faisant office de bille pour enfant ! Brèves d'Histoire de France. Miettes historiques

Vous êtes ici : Accueil > Brèves d’Histoire > Le « Sancy », célèbre diamant faisant (...)
Brèves d’Histoire
Brèves d’Histoire de France : bribes et miettes historiques utiles à une meilleure connaissance de notre passé
Le « Sancy », célèbre diamant
faisant office de bille pour enfant !
(D’après « Musée universel », paru en 1875)
Publié / Mis à jour le vendredi 25 octobre 2013, par LA RÉDACTION
 
 
 
Le célèbre diamant appelé Sancy, pesant 55 carats, appartenait à la maison de Bourgogne et fut perdu par Charles le téméraire à la défaite de Granson. Ramassé par un paysan, il passa de main en main, et fut vendu à Lucerne en 1492, au prix de 5000 ducats...

Possédé quelque temps par la couronne du Portugal, il fut acheté à la mort du dernier descendant de la maison de Bragance, détrôné et exilé, par Nicolas de Harlay, sieur de Sancy, en 1570 – lequel deviendra surintendant des finances du roi Henri IV. Il en prit le nom et l’a conservé. Passant entre les mains du roi d’Angleterre, du cardinal Mazarin, de Louis XIV, de la reine Marie-Antoinette, avant d’être perdu en 1792 puis d’être retrouvé deux ans plus tard, il fut vendu au prince russe Pavel Demidov (Paul Demidoff) en 1828.

Aurora Demidov
Aurora Demidov

Ce dernier le possédait encore au moment où une anecdote piquante émaille l’histoire mouvementée du Sancy. La princesse Demidoff visitait les galeries du Louvre en compagnie de l’aimable critique Jules Janin. Le Sancy brillait sur sa poitrine, retenant les plus d’un châle de l’Inde. La chaleur était étouffante : elle éprouva le besoin de se mettre à l’aise, et recourut au moyen le plus simple : elle défit son châle, le confia au bras de Jules Janin, et, ne sachant que faire du précieux bijou qu’elle venait de dégrafer, pria notre critique de s’en charger en même temps, ce qu’il fit de bonne grâce, fourrant le Sancy dans la poche de son gilet blanc.

Le lendemain, le prince Demidoff accourt à Passy de la part de la princesse. Il venait chercher le diamant ! « Le diamant ? s’écrie Janin. Que voulez-vous dire ? Ah ! Je me rapelle. Où est mon gilet ? Qu’ai-je fait de mon gilet ? » On appela la bonne. Elle ne sait ce qu’on lui veut. Le gilet blanc ! Mais elle vient de le donner à la blanchisseuse. On se précipite chez la blanchisseuse ; celle-ci venait de mettre le gilet à la lessive ; elle n’y avait rien remarqué d’extraordinaire.

« Attendez cependant ! Dans l’une des poches, il y avait un bouchon de carafe, et comme ce morceau de verre me paraissait sans valeur, je l’ai donné à mon petit garçon, qui joue dans la cour. » Dans la cour, en effet, le gamin faisait sauter le Sancy, tout joyeux d’avoir une bille plus grosse que les autres. Il se laissa arracher son jouet sans trop de résistance, et ouvrit de grands yeux étonnés en voyant le prince et le critique se livrer à une pantomime expressive que ne semblait pas mériter la possession d’un simple morceau de verre.

 
 
Même rubrique >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !