Histoire de France, Patrimoine, Tourisme, Gastronomie, Librairie
LE 19 février DANS L'HISTOIRE [VOIR]  /  NOTRE LIBRAIRIE [VOIR]  /  NOUS SOUTENIR [VOIR]
Histoire France, Patrimoine, Gastronomie, Tourisme
 
« Hâtons-nous de raconter les délicieuses histoires du
peuple avant qu'il ne les ait oubliées » (C. Nodier, 1840)
 

 
REJOIGNEZ-NOUS sur VK, le
réseau social alternatif à Facebook !

17 août 1657 : mort de l’amiral Robert Blake

Vous êtes ici : Accueil > Éphéméride, événements > Août > 17 août > 17 août 1657 : mort de l’amiral (...)
Éphéméride, événements
Les événements du 17 août. Pour un jour donné, découvrez un événement ayant marqué notre Histoire. Calendrier historique
17 août 1657 : mort de
l’amiral Robert Blake
Publié / Mis à jour le jeudi 16 août 2012, par LA RÉDACTION
 

Fils aîné d’un commerçant établi à Bridgewater, dans le comté de Somerset, Robert Blake naquit en 1599. De l’école de sa ville natale, il passa à celle d’Oxford, et embrassa les principes du puritanisme, auxquels il dut, en 1640, sa nomination au parlement. N’ayant pas été réélu, il prit le parti des armes, et se signala par sa valeur non moins que par son intelligence dans le parti des républicains. Néanmoins il désapprouva le procès de Charles Ier, et répéta plusieurs fois qu’il risquerait sa vie pour le sauver, comme il l’avait exposée pour le service du parlement.

Jusqu’alors Blake n’avait pas abordé la carrière où l’attendait une gloire immortelle. Ce fut à l’âge de cinquante ans, que sans aucune expérience des manœuvres maritimes, il commanda pour la première fois une flotte avec les colonels Deane et Popham. Son début fut marqué par un succès obtenu sur la flotte royale. Bientôt de nouveaux avantages s’y joignirent. Admis au conseil d’Etat, déclaré seul amiral pour neuf mois en 1652, Blake se trouva, le 19 mai de cette année, aux prises avec Van-Tromp dans la rade de Douvres, et malgré l’infériorité de ses forces, il fut vainqueur.

Les deux adversaires se mesurèrent encore dans la même année et avec les mêmes résultats. Des expéditions lointaines, des négociations importantes, dans lesquelles son nom seul exerçait une puissante influence, occupèrent les dernières années de cet homme, qui mourut au moment où sa flotte rentrait dans Plymouth, au retour d’une croisière devant Cadix. Cromwell lui fit faire des obsèques magnifiques, et ordonna que ses restes fussent déposés dans la chapelle de Henri VII, à l’abbaye de Westminster : la restauration les en bannit, pour les reléguer au cimetière de Sainte-Marguerite.

 
 
Même section >

Suggérer la lecture de cette page
Abonnement à la lettre d'information La France pittoresque

Saisissez votre mail, appuyez
une seule fois
sur OK et patientez
30 secondes
pour la validation
Éphéméride : l'Histoire au jour le jour. Insertion des événements historiques sur votre site

Vos réactions

Prolongez votre voyage dans le temps avec notre
encyclopédie consacrée à l'Histoire de France
 
Choisissez un numéro et découvrez les extraits en ligne !